Entreprises du paysageLaurent Bizot réélu à la présidence de l'Unep

Laurent Bizot (au centre), accompagné ici des membres du bureau national de l’Unep dont l'effectif a été renouvelé.
Laurent Bizot (au centre), accompagné ici des membres du bureau national de l’Unep dont l'effectif a été renouvelé. (©Lionel Lagrange)

A l'occasion du 50e Congrès de l’Union Nationale des Entreprises du Paysage qui s’est tenu les 2 et 3 décembre à Deauville, le président Laurent Bizot a été réélu à la tête de l'organisation.

Élu une première fois il y a trois ans à la tête de l’Union National des Entreprises du Paysage, Laurent Bizot a été reconduit pour un second mandat le vendredi 2 décembre lors de l’assemblée générale élective de l’organisation qui se tenait à Deauville (14) dans le cadre de son 50e congrès. Architecte paysagiste de formation, gérant de l'entreprise familiale Bizot Père & Fils basée en région parisienne, l’élu poursuit donc la présidence de l’organisation dont il a su tenir le cap dès le début de son mandat, dans un contexte difficile alors que la crise pandémique impactait les entreprises, notamment au premier semestre 2020.

Depuis, les actions de l’Unep ont accompagné la belle croissance du secteur du paysage, fort de ses 31 350 entreprises et 122 800 actifs qui génèrent plus de 6 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Malgré le risque de ralentissement lié à la hausse actuelle de l’inflation, la filière continue d’embaucher massivement - l’Unep estime que 11 600 emplois ont été créés en 2022 - en valorisant de nouvelles compétences et de nouveaux métiers alors que la demande en jardins et espaces verts est toujours plus forte dans les espaces publics et privés, avec une exigence environnementale accrue.

Plus de 450 entreprises adhérentes à l'Unep étaient présentes au cinquantième congrès de l’organisation à Deauville début décembre. (© Unep)

« Les métiers du paysage répondent à des aspirations profondes de transition écologique et de préservation de la biodiversité et du vivant. Charge à nous de transformer ces changements en opportunité ! Nous sommes des acteurs clés pour accompagner le passage au zéro phyto et la transition vers des jardins plus respectueux de l’environnement », note Laurent Bizot. L’élu tient à ce que cette valeur ajoutée des entreprises soit reconnue dans tous les travaux de création mais également d’entretien (qui deviennent de plus en plus techniques) et rémunérée à sa juste valeur.

Pour répondre à ces enjeux, la question de l’attractivité de la filière, des formations et des recrutements (*) est donc au cœur de la feuille de route du président de l’Unep. Celle-ci comporte la mise en avant des sujets environnementaux et l’accompagnement des professionnels dans leur montée en compétence alors que de nombreux domaines deviennent aujourd’hui des prérogatives pour les entreprises : génie écologique, luttes contre les espaces invasives, végétalisation des espaces urbains (bâti, voies de transport…), techniques alternatives aux produits phytopharmaceutiques…

L’Unep vise à développer des certifications et des formations en lien avec la biodiversité, des démarches différenciantes pour les entreprises en matière de RSE avec une prise en compte des attentes sociales et salariales des nouvelles générations. Des collaborations avec des partenaires de l’Unep tels que l’OCAPIAT et Pôle emploi visent dans ce cadre à développer des formations, créer de supports pédagogiques et apporter un accompagnement aux chefs d’entreprise. Une réflexion va être également conduite concernant la création d’un fonds d’investissement dédié à l’innovation.

Laurent Bizot, président de l'Unep
Laurent Bizot, président de l'Unep. (©Lionel Lagrange)

L’élection de Laurent Bizot a par ailleurs été accompagnée du renouvellement du bureau national de l'Unep qui comporte :
- Marie-Hélène Jouannet (directrice déléguée Terideal)
- Christophe Gendron (gérant d’Emeraude Jardins)
- Christophe Gonthier (direction de l’entreprise Gonthier)
- Raphaël Hérody (président de la société Paysages Méditerranéens)
- Quentin Lefaucheux (gérant de l’entreprise Solev)
- Sylvie Descout (secrétaire général de Voisin Parcs et Jardins)
- Hervé Lançon (vice-président du conseil chez Idverde)
- Jean-Michel Bertaux (Gérant de la société Palin Espaces Verts)
- Paul Del Pozo (directeur de l'entreprise Sas Del Pozo).

Quelques semaines plus tôt, l’Unep a également accueilli son nouveau délégué général en la personne d’Hervé Gastaud qui bénéficie d’une forte expérience professionnelle dans différentes collectivités locales ainsi que dans différents syndicats et associations professionnelles dont il a assuré la direction (Syndicat national des aménageurs lotisseurs, Union Nationale des Géomètres-Experts...).

Réagir à cet article

Newsletter

Restez informés en vous inscrivant à notre newsletter

Sur le même sujet

Autoportées

Grasshopper : les « zero-turn » 100V gagnent en puissance

Machines autonomes

Le robot Land-A2 et la solution Arboto pour aider les pépinières

Equipements à batterie

John Deere : l'électrification en ligne de mire pour 2026

Tous les articles

Sur le même sujet

Entreprises du paysage