ÉvénementRetour à Angers pour le salon du végétal

Retour à Angers pour le salon du végétal

Après trois éditions nantaises et plusieurs reports liés à la pandémie de Covid-19, le salon retrouve sa terre natale au parc des expositions d’Angers, du 13 au 15 septembre 2022. L’événement dédié aux professionnels de la filière végétale change de format et aménage de nouveaux espaces ouverts au grand public.

A près une parenthèse de trois éditions qui se sont tenues à Nantes (années 2017, 2018 et 2019) et un temps d’arrêt marqué par la crise sanitaire, le Salon du Végétal revient à Angers, là où il naquit il y a 38 ans. Le salon s’était achevé il y a trois ans sur un bilan mitigé, avec une baisse continue du nombre d’exposants au fil des éditions et une fréquentation en diminution, un constat qui a sans doute en partie motivé le retour sur les terres angevines.

Porté par le Bureau horticole régional (BHR), la Fédération nationale des producteurs de l’horticulture et des pépinières (FNPHP) et l’agence Destination Angers, avec le soutien de nombreux partenaires (voir notre encadré), l’événement souhaite donc se relancer en cette période post-Covid avec un nouveau format.

Tablant sur le rapprochement des Français avec leur jardin après ces mois de pandémie, les organisateurs entendent initier un salon "nouvelle ère" comme l'indique l'affiche de l'événement, avec des innovations et tendances porteuses de sens pour les consommateurs, répondant aux nouveaux besoins et usages avec des produits plus écoresponsables et portés par un savoir-faire français incarné dans des labels de qualité. Dans cette veine, le salon, qui est en premier lieu dédié aux professionnels, ambitionne aussi d’attirer le grand public.

Avant la parenthèse nantaise du salon, la dernière édition qui se tenait à Angers en 2016 avait attiré presque 12 400 visiteurs et accueilli 483 exposants.  (©Jacques Moreau)

Business, emplois et formations

La surface totale d’exposition, qui se situe entre 15 000 et 20 000 m², se décomposera de deux parties principales : une zone B To B, uniquement réservée aux professionnels, et une zone mixte ouverte au public amateur. La première sera comme à l’accoutumée occupée par les producteurs/revendeurs, distributeurs, obtenteurs/semenciers, fournisseurs d’équipements et de services, ou bien encore par les organismes de la filière du végétal, et sera ouverte aux entreprises du paysage, aux collectivités et aux distributeurs spécialisés.

Autour des exposants, plusieurs pôles seront présents, à commencer par un important espace « emploi et formation » qui va permettre la rencontre entre organismes de formation, recruteurs et candidats à travers un programme complet : ateliers, « pitchs » d’entreprises, offres d’emploi… S’ajoute un côté business avec, entre autres, « le jardin Pixel » – un lieu de sourcing centralisant de nouvelles gammes et variétés végétales –, un espace « jeunes pousses », qui met en avant de jeunes entreprises innovantes, et un espace « délégations » accueillant des groupes d’acheteurs européens. De nombreuses conférences et tables rondes seront également proposées avec, en point d’orgue, une soirée conviviale le mardi 13 septembre qui démarrera par une conférence prospective sur l’avenir du marché du végétal.

 L’équipe représentante du salon avec, de gauche à droite : Élodie Hurbin Mate (chef de projet du Salon du Végétal), Catherine Muller (présidente de Val’hor), Marie Levaux (présidente de la FNPHP), Thierry Browaeys (président du BHR), Mathilde Favre d’Anne (présidente de Destination Angers) et Anne Boussion (directrice du parc des expositions d’Angers). (©Matériel et Paysage).

Accueil du grand public

La zone mixte du salon, que l’organisation appelle le « Cœur végétal », a vocation à rassembler les professionnels et le grand public. Conçu comme une place de village, ce lieu névralgique permettra de communiquer sur les savoir-faire des acteurs de la filière et d’échanger avec le public sur les inspirations, les bonnes pratiques et tendances du végétal. Des thématiques fortes seront mises en avant comme l’adaptation des plantes au changement climatique, la biodiversité, le jardin nourricier et thérapeutique…

Ce programme se décline en plusieurs animations avec, pour commencer, une marketplace dont l’objectif est la mise en valeur des produits proposés par une partie des exposants du salon. Les visiteurs découvriront ensuite des scénographies de jardins, vitrines des savoir-faire du secteur et sources d’inspiration. Ils pourront également se rendre dans un forum comportant un programme complet de conférences et d’expositions portant sur les tendances et évolutions du végétal. Des parcours pédagogiques leur seront aussi proposés, présentant par exemple les produits labellisés « Fleur de France » (partenariat avec Excellence Végétale).

Les visiteurs pourront assister à la présentation des nominés et lauréats du concours Innovert, soutenu par Valhor, récompensant les innovations de la filière végétale, les délibérations du jury ayant eu lieues le 1er juillet (voir la liste des produits nominés ici). Signalons enfin un « afterwork » à la fin du salon, le jeudi 15 septembre, un temps spécial réservé aux échanges et à la vente-conseil de végétaux entre les exposants et les particuliers.

 

Réagir à cet article

Newsletter

Restez informés en vous inscrivant à notre newsletter

Sur le même sujet

Outils de jardin à batterie

Un fil de tête de coupe facile à installer et autres nouveautés chez Ego

Agroéquipements

Un nouveau directeur général pour l'Axema

Vidéo

La tondeuse RC Spider s'attaque aux pentes !

Tous les articles

Sur le même sujet

Jardins, Jardin
Outils de jardin à batterie
Agroéquipements

Un nouveau directeur général pour l'Axema

Vidéo

La tondeuse RC Spider s'attaque aux pentes !

Jardins, Jardin
Gazons synthétiques

Exelgreen se rapproche du belge Lano

Matériel de grimpe

Husqvarna passe un partenariat avec Teufelberger

Vidéo

La tondeuse Etesia Bahia fonctionne au lithium !