Private EquityAvec KPS, Briggs & Stratton reprend sa liberté d'entreprendre

Le siège américain de Briggs & Stratton aux Etats-Unis.
Le siège américain de Briggs & Stratton aux Etats-Unis. (©Briggs & Stratton)

KPS Capital Partners vient d'annoncer avoir été autorisé à reprendre tous les actifs de Briggs & Stratton. Ceci permet au motoriste de sortir du cadre de la loi américaine de protection des faillites sous lequel il s'était placé volontairement en juillet dernier.

Briggs & Stratton, groupe internationalement reconnu dans l'univers des petits moteurs essence et propriétaire de plusieurs marques sur le marché des matériels de jardins et espaces verts, sort d'une situation particulièrement périlleuse. En juillet dernier, nous avions annoncé qu'il s'était placé sous protection de la loi américaine du Chapitre 11 et qu'une négociation exclusive de vente était engagée avec la société d'investissement KPS Capital Partners*

L'entreprise vient de communiquer : le rachat est finalisé. Le repreneur, KPS, vient de créer une filiale détenant les actifs de Briggs & Stratton Corporation et certaines de ses filiales détenues en propriété exclusive, incluant toutes les structures internationales y compris en Europe, Moyen-Orient et Afrique. Le rachat permet à Briggs & Stratton de sortir du cadre du Chapitre 11. Briggs & Stratton est libéré des 900 millions de dollars de dettes. Avec l'aide du nouvel investisseur propriétaire, KPS, il va pouvoir lancer un plan de relance. 

Steve Andrews Briggs & Stratton
Steve Andrews, P.-d.g. de Briggs & Stratton.

La nouvelle entité Briggs & Stratton est dirigée par un nouveau P.-d.g., Steve Andrews. Ce dernier connaît parfaitement KPS Capital Partners pour avoir travaillé et dirigé pour lui le groupe International Equipment Solutions (IES), constructeur d'équipements spécialisés pour les secteurs non routiers : construction, mine, forestier, agriculture, espaces verts... Une partie du groupe a été revendue à Stanley Black & Decker en mars 2019.

Logo Briggs & Stratton
Briggs & Stratton : une marque mondialement reconnue sur le marché des moteurs pour les matériels de parcs et jardins.

KPS estime par la voix de son cofondateur et co-directeur associé, Michael Psaros "qu'il s'agit d'une nouvelle ère pour Briggs & Stratton". Un redémarrage en somme, ce qui sonne bien pour un motoriste. Le porte-parole de KPS poursuit en précisant les atouts de Briggs & Stratton qui détient "un portefeuille de produits phare, vendus sous des grandes marques, une structure de capital solide et le soutien des ressources financières et de l'expertise de KPS". Michael Psaros conclut : "...les investissements en recherche et développement seront encore renforcés dans les technologies et le lancement de nouveaux produits mais KPS apportera aussi le capital afin de donner les moyens à Briggs & Stratton de poursuivre des acquisitions stratégiques". Une phrase particulièrement intéressante alors qu'il y a quelques mois une idée avancée par Briggs & Stratton était de revendre certains de ses actifs, ce qui n'est plus d'actualité maintenant. Il faudra voir à terme ce qui signifie pour le groupe "acquisitions stratégiques". 
Le repreneur et le nouveau P.-d.g. ont remercié Todd Teske, ancien président de Briggs & Stratton pour sa contribution à l'entreprise qu'il avait rejoint en 2005 et dirigé depuis 2010. 

*KPS Capital Partners est une grande société mondiale de capital investissement avec un  portefeuille très diversifié qui représente (à fin juin 2020) 11,5 milliards de dollars de capital en gestion.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Autoportées
Magazine

Ce mois-ci dans Matériel et Paysage

Matériels de TP compacts
Utilitaires
Matériel de TP compacts
Matériel de tonte

Husqvarna : les tondeuses mulching optimisées

Tracteurs arbo viti et espaces verts

Keestrack rachète Goldoni

Moteurs Stage V

Les nouveaux tracteurs Kubota L1 et L2 sont lancés

Produits à batterie

Une gamme Toro pour le grand public