Entreprises du paysageIdverde entre sur le marché allemand avec Seidenspinner

Vue générale d’une partie des aménagements réalisés par l’entreprise Seidenspinner pour le festival d’horticulture et des jardins d’Heilbronn (Allemagne) en 2019.
Vue générale d’une partie des aménagements réalisés par l’entreprise Seidenspinner pour le festival d’horticulture et des jardins d’Heilbronn (Allemagne) en 2019. (©Seidenspinner)

Le premier groupe français et européen sur le marché des entreprises du paysage vient de prendre une première position en Allemagne avec le rachat de l’entreprise Seidenspinner, installée dans le land de Bade-Wurtemberg.

Nous annoncions en octobre dernier que le géant européen du secteur des entreprises du paysage, le groupe français Idverde, avait ouvert une tête de pont en Allemagne avec l’installation d’un
bureau à Cologne. Baptisée « Idverde Allemagne », celle-ci est dirigée par Jan Jörgenshaus, un ancien du groupe Spie. Aujourd’hui, la montée en puissance est engagée.

Une première entreprise vient de rejoindre le groupe. Il s’agit de la société Jörg Seidenspinner Gartenund Landschaftsbau, basée à Stuttgart (Bade-Wurtemberg). Ce premier pas devrait entraîner dans son sillage d’autres structures pour faire grandir Idverde dans ce pays qui constitue l’un des plus gros marchés européens avec un chiffre d’affaires de plus de 9,3 milliards d’euros (source BGL, année 2020). Comme il l’a réalisé au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et au Danemark, le groupe vise une implantation complète outre-Rhin.

Exemples de réalisations de l'entreprise Seidenspinner. A gauche, un chantier de réhabilitation du quartier de l’Egeria Platz, à Tübingen. A droite, l'outlet city de Metzingen, en Allemagne. (©Seidenspinner)

L’alliance d’un centenaire avec un grand groupe

L’entreprise Seidenspinner, créée en 1905, est une institution dans le Bade-Wurtemberg, l’une des régions les plus riches d’Allemagne et d’Europe. La structure plus que centenaire a réalisé un chiffre d’affaires de 18 M€ sur son dernier exercice, avec un effectif de 135 salariés. Elle est active sur les marchés des collectivités publiques pour les espaces verts et les parties minérales (notamment les places), des entreprises privées et centres commerciaux, des propriétés de particuliers (jardins, terrasses, piscines). À l’image de nombreuses entreprises allemandes, Seidenspinner fait preuve d’un savoir-faire de haut niveau en matière de créations minérales (pavages et dallages) et d’une bonne maîtrise des techniques d’utilisation du béton.

De gauche à droite : Hans-Jörgle, dirigeant de l'entreprise Seidenspinneren et son successeur Moritz Seidenspinner. (©Seidenspinner / Idverde)

Chez Seidenspinner, l’entrée dans le groupe Idverde ne fait pas débat. L’histoire de la société, qui a fortement évolué au fil des passages de relais familiaux, compte déjà plusieurs générations de dirigeants. Ceux-ci se sont fortement investis dans les structures représentant leur métier, à l’image de Jörg Seidenspinner, un acteur important de la BGL (équivalent de l’Unep en Allemagne) dès les années 1960. Ce dernier a cédé l’entreprise en 1996 à son fils Hans-Jörg, qui l’a depuis développée.

Le dirigeant et son successeur, Moritz Seidenspinner, estiment que l’entrée dans le groupe Idverde ne peut que conforter le développement de la structure et apporter aux salariés des opportunités de formation et de carrière. En 2021, Idverde vise le milliard de chiffre d’affaires.

 

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Nomination

Jean-Pierre Gueneau, nouveau président de la SNHF

Collectivités
Désherbage mécanique

Poget : une brosse hydraulique pour petites épareuses

Entreprises du paysage
Entreprises du paysage

Le rail, nouvelle compétence du groupe Serpe

Solutions de transport

Data Green distribue les remorques Tohaco

Moteurs & Réseaux
Parcours

Pascal Kieffer, dirige les ventes de Yamabiko en Europe