Capital-risqueHusqvarna détient 80 % de Yeti Move pour développer des engins autonomes

Un engin de déneigement au travail sans opérateur grâce à la technologie de Yeti Move.
Un engin de déneigement au travail sans opérateur grâce à la technologie de Yeti Move. (©Yeti Move AS)

Husqvarna Ventures, branche du groupe Husqvarna, investit dans des start-up et des pépites des nouvelles technologies. Elle vient de monter à 80 % dans le capital de Yeti Move AS, un spécialiste norvégien des solutions autonomes pour des engins professionnels.

Yeti Move AS, pépite norvégienne des nouvelles technologies est née en 2015 avec l'association de Øveraasen et Semcon. Elle a développé et mis en application des nouvelles technologies fonctionnant sur le cloud permettant de rendre autonomes des gros engins travaillant notamment au déneigement des aéroports. Cette phase a été réalisée et soutenue en partenariat avec Avinor AS, société d'état qui exploite la majorité des aéroports norvégiens. Un autre accord a été passé en Suède avec Swedavia qui possède et exploite les principaux aéroports du pays.

Les locaux de Yeti Move en Norvège. (© Yeti Move)

Husqvarna est entré dans le capital de l'entreprise en 2019 aux côtés des deux premiers partenaires. Une nouvelle étape est franchie. Le 15 décembre, Husqvarna Ventures a annoncé être monté dans le capital à hauteur de 80 % de l'entreprise en joint-venture en reprenant les actions détenues par Semcon et en augmentant les fonds propres de 3,44 M€ (35 M NOK).  Semcon reste un partenaire de Yeti Move pour développer des solutions autonomes.

Sur les aéroports, ici en Norvège, des engins de déneigement travaillent en autonomie en essaim avec les solutions Yeti Move. (© Yeti Move)

Pour Husqvarna, l'enjeu consiste à investir dans des sociétés spécialisées dans les nouvelles technologies afin de pouvoir à terme les embarquer sur ses propres solutions. Si les gros engins de déneigement travaillent de manière autonome (sans opérateur) en essaim sur les gros aéroports scandinaves, on peut penser que l'idée du groupe suédois est d'apporter aussi ces nouvelles solutions dans le monde des espaces verts, du forestiers mais aussi de la construction. Le leader mondial des robots de tonte entend bien persévérer et croître notamment sur le marché professionnel avec de nouvelles technologies compatibles avec le développement de machines autonomes qui viendront compléter les flottes de robots. Les plus professionnels ne seront plus certainement uniquement spécialisés dans la tonte mais offriront une panoplie de solutions aux utilisateurs et gestionnaires.

Réagir à cet article

Newsletter

Restez informés en vous inscrivant à notre newsletter

Sur le même sujet

Magazine

A lire dans Moteurs & Réseaux

Magazine

A lire dans Matériel et Paysage

Publi-rédactionnel

Le Plan d’Épargne Retraite en points d’AGRICA PRÉVOYANCE

Tous les articles