CollectivitésLa Roche-sur-Yon élue Capitale française de la Biodiversité 2021

La-Roche-sur-Yon est valorisée pour la restauration exemplaire de ses milieux aquatiques, comme ici sur le site d’Alluchon où la rivière a retrouvé un écoulement naturel.
La-Roche-sur-Yon est valorisée pour la restauration exemplaire de ses milieux aquatiques, comme ici sur le site d’Alluchon où la rivière a retrouvé un écoulement naturel. (©Myriam Bou)

La 10e édition du concours « Capitale française de la Biodiversité » qui se déroulait sur le thème « Eau & Biodiversité » en 2021, a désigné la ville vendéenne de La Roche-sur-Yon comme lauréate. Six autres collectivités ont été distingués pour l'exemplarité de leurs actions de restauration et de protection des cours d’eau et zones humides.

Elué nouvelle « Capitale française de la Biodiversité » pour cette année 2021, La Roche-sur-Yon est une ville dont les zones humides constituent un enjeu majeur. Située en tête de bassin versant, elle compte en effet 125 km de cours d’eau, 550 zones humides et, enfin, pas moins de 454 mares référencées dont 70 sur le domaine public.

Face aux pressions exercées par l’urbanisation et l’activité agricole qui fragilisent et rompent la continuité écologique de ces milieux naturels, la commune a engagé des nombreux travaux de restauration de ses trames bleues, beaucoup étant réalisés en régie. Elle a retiré par exemple des ouvrages sur la rivière Yon, permettant ainsi de rendre 6 km d’écoulement libre.

La physionomie changée de ce cours d’eau apporte déjà des bénéfices à la biodiversité, avec une diminution constatée de la pression des espèces exotiques envahissantes (flore et faune piscicole tels que poisson-chat et perche-soleil) et une meilleure qualité de l’eau.

La ville de la Roche-sur-Yon a reçu son prix  "Capitale Française de la Biodiversité" 2021 le mercredi 17 novembre 2021 au Salon des Maires et des Collectivités locales à Paris, en présence de (de gauche à droite) :
Pierre Dubreuil, directeur général de l'Office Français de la biodiversité (OFB), Bérangère Abba, secrétaire d'Etat chargée de la Biodiversité, Luc Bouard, maire de la ville et sont adjointe Anne Aubin-Sicard. (©Luc Maréchaux). 

Associée à de nombreux acteurs techniques et scientifiques (associations naturalistes, établissements d’enseignement supérieur et technique…), la ville a pu établir la modélisation de ses réseaux écologiques et s’offrir un outil opérationnel utile aux politiques publiques concernant la biodiversité, la gestion des milieux aquatique et la prévention du risque d’inondation, la ressource en eau ou bien encore l’urbanisme et l'aménagement du territoire.

Logo du concours "Capitale Française de la Biodiversité".


Place désormais à l'édition 2022 qui est d'ores et déjà lancée et qui porte sur le thème « paysage & biodiversité ». La clôture des inscriptions au concours est fixée fin janvier pour une présentation des nouveaux lauréats au printemps prochain.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Désherbage mécanique

Pubert Huron Pro 60H : brossage productif et moins fatiguant

Tracteurs

Kubota Série L2002 : tracteurs haut de gamme de 37 à 62 ch

Code de l'environnement
Innovations Paysalia
ESSAIS

TONDEUSES A BATTERIE : LE COMPARATIF

Véhicules à batterie

Iseki lance sur la route ses véhicules MT15n

ESSAIS
Entreprises du paysage
Engins de pente

Reform : le Metrac H75 Pro grimpe d'un cran