Contenu réservé aux abonnés

ESSAIChargeuse articulée Knikmops KM 250 : un passe-partout rustique et polyvalent

Une interface porte-outil avec prise de force hydraulique peut être montée sur la machine pour adapter des accessoires de tracteur comme ce préparateur de sol Rotadairon.
Une interface porte-outil avec prise de force hydraulique peut être montée sur la machine pour adapter des accessoires de tracteur comme ce préparateur de sol Rotadairon. (©Les Jardins D'Hortense)

Voilà deux ans que les chargeuses articulées du constructeur belge Knikmops sont proposées dans l’Hexagone par Dieci France. Le modèle KM 250 de 49 ch trône en haut d’une offre dont la robustesse et l’efficacité des équipements sont éprouvées depuis des années dans le Benelux. Nous avons testé ses qualités auprès d’une entreprise du paysage.

 

Voilà qui résume bien la philosophie des chargeuses Knikmops, des engins dont la conception a largement été adoptée en Belgique depuis 30 ans, ainsi qu’aux Pays-Bas et au Luxembourg. La société Dieci France assure depuis février 2019 la commercialisation et le suivi des machines sur le marché hexagonal. Cette filiale de l’Italien Dieci, connu notamment dans le secteur de l’agriculture pour ses chariots élévateurs, ne s’adresse pas qu’aux agriculteurs. L’offre de Knikmops est en effet orientée historiquement vers les paysagistes du fait de la conception compacte de ses machines et d’un catalogue qui propose un riche panel d’accessoires utiles dans les espaces verts.

 La chargeuse KM 250, d’une largeur hors tout maximale de 1,52 m, offre un gabarit compact aidant le travail en zone résidentielle.  (©Les Jardins D'Hortense)

De bonnes capacités

1452

Vous avez lu 12 % de l'article

Vous devez vous abonner pour lire cet article en entier.

Connexion Création d'un compte Voir les offres d'abonnements

Réagir à cet article