Zéro phytoRipagreen lance un triporteur pour... désherber

Cette solution pratique peut être utilisée par une équipe allant jusqu'à 3 personnes.
Cette solution pratique peut être utilisée par une équipe allant jusqu'à 3 personnes.

Le système de désherbage à air chaud pulsé Ripagreen, habituellement monté sur chariot, peut désormais être associé à un tricycle électrique, d'usage très pratique en contexte urbain.

La grande maniabilité de ce tricycle accompagné du système de désherbage Ripagreen pourra séduire les collectivités dans le cadre d'interventions sur la voirie ou dans les cimetières, par exemple. En effet, il embarque un caisson avant qui, s'il peut recevoir jusqu'à deux bouteilles de GPL (servant à alimenter les lances de désherbage du dispositif Ripagreen), ne gêne en rien son usage, puisque ses deux roues avant autorisent un bon angle de braquage sans que le caisson ne pivote.

Ce tripoteur peut charger le système Ripagreen avec deux bouteilles de gaz.

La fonction d'aide au démarrage électrique, actionnée depuis le guidon par l'opérateur, lui permet de s'élancer sans effort malgré sa charge. Cette assistance électrique autorise des déplacements à vitesse réduite sans que l'utilisateur n'ait à pédaler en permanence pendant le fonctionnement du Ripagreen. Une ou deux autres personnes à pied, seulement chargées des lances de désherbage, peuvent évoluer auprès du cycliste.

Outre le système Ripagreen (lances et bouteilles GPL), le triporteur pourra embarquer des accessoires de propreté urbaine, comme une pince de ramassage ou des sacs poubelles, lui conférant une belle polyvalence dans les municipalités. A noter enfin que ce tricycle de marque danoise Nihola est assemblé dans une usine française. Rappelons que les produits Ripagreen sont fabriqués à Bordeaux par le groupe Sefmat et que leur distributeur exclusif en France est la société Airgreen.

Réagir à cet article