logosVallois-SpieBatignolles-NL-Nov2019

Vallois entre chez Spie Batignolles

Le groupe Spie Batignolles entre sur le marché du paysage avec la reprise de Vallia, société qui regroupe Vallois et Valbois.

Conférence de presse de Spie Batignolles ce jour (14 novembre) à la maison de l’innovation du groupe éponyme à Nanterre qui vient d’être inaugurée voici quelques semaines. L’acteur majeur du bâtiment, des travaux publics et des services, invite la presse du paysage sans laisser percer l’information ! Résultat : le secteur du paysage voit arriver un nouveau venu, Spie Batignolles vient de racheter 70 % des parts de

De gauche à droite : Patrice Lemens, président de Vallia et Jean-Charles Robin, président du groupe Spie Batignolles.

De gauche à droite : Patrice Lemens, président de Vallia et Jean-Charles Robin, président du groupe Spie Batignolles.

Vallia, société holding qui regroupe Vallois et Valbois. L’entreprise implantée dans l’ouest est un des leaders régionaux et bien positionnée dans les structures qui comptent au niveau national.
Ce rachat est effectué dans le cadre stratégique 2022 de Spie Batignolles. Ce dernier prévoit le développement du groupe grâce à l’intégration de nouveaux métiers dont celui des aménagements paysagers et environnementaux où Vallia est un acteur reconnu. Il sera en mesure de partager toute son expérience au sein du groupe. Ce rachat est aussi l’histoire d’une rencontre entre le président de Vallia, Patrice Lemens, son équipe de cadres dirigeants et les représentants de Spie Batignolles dont Jean-Charles

Aménagement des quais de Rouen par Vallois.

Aménagement des quais de Rouen par Vallois.

Robin, le président du groupe. Ce dernier l’a nettement exprimé lors de la conférence de presse : les valeurs partagées entre les deux entreprises ont permis trouver une entente et de clôturer le dossier rapidement. Au sein de Vallia, Patrice Lemens, en phase de transmission de l’entreprise, cherchait un repreneur en mesure d’assurer sa pérennité. L’entrée dans un groupe de 2,1 milliards de chiffre d’affaires et de 7500 collaborateurs, le lui permet. Le dirigeant, toujours actionnaires avec l’encadrement, reste fortement impliqué dans l’équipe de direction. Il va pouvoir faire aboutir des projets de développement déjà bien étudiés pour faire passer Vallia de 30 M€ aujourd’hui avec 255 salariés à plus de 60 M€ d’ici trois ans. Le nombre d’agences, 7 actuellement, sera étendu et des opérations de croissance externe avec des entreprises pesant autour de 10 M€ seront effectuées. Vallia va également pouvoir compter sur la puissance de Spie Batignolles, ses implantations nationales, ses débouchés sur les marchés avec les réalisations paysagères autour des chantiers de travaux publics, de construction ou bien encore sur le secteur des opérateurs immobiliers. Avec Vallia et ses branches (Vallois, Valbois) et son bureau d’études intégré, Spie Batignolles découvre un nouveau secteur et des métiers, une entreprise innovante et dynamique avec une moyenne d’âge de trente ans. Vallia et ses valeurs correspondent à l’état d’esprit de Spie Batignolles qui est engagé dans une phase de  transformation pour rester un acteur majeur demain. « Vallia a un grand potentiel, un savoir-faire important (valorisation du végétal et du minéral dans les lieux de vie et de travail en ville, renaturation d’espaces, génie écologique, spécialisation dans les aménagements en bois…). Avec ces atouts, nous allons pouvoir au sein du groupe travailler sur l’horizontalité du paysage qui nous entoure et apporter à nos clients des solutions intégrées et un suivi des projets ce que nous ne pouvions pas faire jusqu’à présent faute des ressources  en interne », estime Jean-Charles Robin.

Crédits photos : Spie Batignolles et Vallia