reglesprofessionnelles-unep-toitures-vegetales

Une règle professionnelle pour des toitures végétalisées et écologiques

L’Union Nationale des Entreprises du Paysage propose sa 33e règle professionnelle portant sur l’aménagement des toitures végétalisées. Complémentaire aux normes réglementaires existantes, elle met l’accent sur les savoir-faire des paysagistes en matière de végétal et de développement de la biodiversité.

 

La nouvelle règle professionnelle établie par l’Unep (référence n°B.C.4-R0), disponible en ligne et en libre accès, décrit la conception, la mise en place et l’entretien des toitures végétalisées. Ces réalisations, qui nécessitent les expertises et les compétences des acteurs du bâtiment et du paysage, sont déjà soumises depuis plusieurs années à de rigoureuses normes techniques, liées notamment à l’étanchéité des ouvrages.

regles-professionnelles-unep-toituresvegetalisees

Couverture de la règle professionnelle.

Cette règle entend non pas se substituer à ces normes mais à les compléter et à les enrichir en décrivant les savoir-faire spécifiques des entreprises du paysage en matière de végétalisation et qui apportent aux ouvrages toute leur dimension écologique.

Dans ce cadre, le document traite plus spécifiquement des toitures végétalisées sur mesure, étudiées au cas par cas, selon la situation, l’écosystème attendu, etc.

Ce guide met notamment en avant les compétences requises pour favoriser le développement de la biodiversité urbaine. « La sélection de la palette végétale joue un rôle primordial dans l’accueil et l’entretien de la biodiversité au sein des réalisations », souligne à ce titre l’Unep.

Il aborde aussi les ouvrages sous l’angle de l’environnement et du développement durable, en valorisant les pratiques qui consistent par exemple à privilégier des circuits courts via le choix de supports de culture et de plantes d’origine locale ou bien à limiter les produits à base de pétrole (moins de contenants plastiques, géotextiles et sous-couches, etc.).

reglesprofessionnelles-toitures-vegetale-muller

Toiture à épaisseur de support de culture modérée, strate herbacée. (Crédit : T. Muller)

En outre, le document détaille sur plusieurs points les prescriptions techniques indispensables à la bonne mise en œuvre des toitures végétalisées : support de la toiture (qui détermine le poids maximal autorisé, l’épaisseur du support de culture ainsi que le type de végétation), accessibilité et sécurité, évacuation des eaux, mise en place de l’arrosage, palette et strate végétale… La question de l’entretien des ouvrages, une activité souvent délaissée et pourtant capitale, est également développée.

Précisons enfin que ce document, réalisé sous la direction de l’Unep en partenariat avec de nombreux acteurs (AITF, Fédération Française du Paysage, Hortis, Synaa, Afaïa, enseignement paysager, Agence Régionale de la Biodiversité en Île-de-France), s’inscrit dans le cadre d’une convention de coopération signée entre l’Unep et le ministère en charge de l’Agriculture, et dans le cadre d’une convention de partenariat établie avec Plante & Cité.

Photo d’ouverture : toiture à épaisseur de support de culture modérée, strate herbacée (crédit : T. Muller)