Un nouveau gazole pour les engins mobiles non routiers

Au 1er mai 2011, le gazole non routier remplace le fioul domestique pour les engins mobiles non routiers de plus de 18 kW.

D’après l’arrêté du 10 décembre 2010 (paru au JO du 31 décembre 2010), les utilisateurs professionnels d’engins mobiles non routiers de plus de 18 kW auront obligation de passer au gazole non routier (GNR) à partir du 1er mai 2011.
L’annexe 1 du présent arrêté dresse la liste (non exhaustive) des machines concernées : le matériel de BTP, les équipements d’entretien des routes, les grues mobiles, les engins de manutention non immatriculés, les automoteurs agricoles, les balayeuses urbaines, les compresseurs… Les tracteurs agricoles et forestiers bénéficient néanmoins d’une dérogation jusqu’au 1er novembre 2011.
Ce nouveau carburant, qui respecte la norme NF EN 590, se distingue du fioul domestique (FOD) par une plus faible teneur en soufre (10 mg/kg) et un meilleur indice de cétane (51 au lieu de 40). Ces caractéristiques permettent d’améliorer la qualité de la combustion et de réduire les émissions de polluants. Le GNR peut par ailleurs contenir jusqu’à 7 % d’esters méthyliques d’acides gras (EMAG) issus d’huiles végétales. Rouge comme le FOD, il contient le même traceur, baptisé solvant « Yellow ». Seule l’analyse de la teneur en soufre permettra donc de les distinguer. Le GNR bénéficie de la même fiscalité que le fioul domestique.
Les bioesters présents dans le nouveau carburant posent des problèmes au niveau des cuves de stockage anciennement utilisées pour le fioul et limitent sa durée de conservation.