Enquête Unep/AgricaL'activité repart en douceur fin 2009

D'après le baromètre économique semestriel de l'Unep/Agrica, l'activité des entrepreneurs du paysage a amorcé une reprise au dernier trimestre 2009.

A l'image de toute l'économie française, l'activité des entrepreneurs du paysage a rencontré des difficultés importantes en 2009, jusqu'au 3ème trimestre inclus.
Le bilan sur l'ensemble de l'année reste négatif (- 1,5%), mais la reprise est amorcée au cours de l'automne avec une hausse du chiffre d'affaires de + 1,5% par rapport à la même période en 2008.
La création ainsi que l'entretien de jardins et d'espaces verts ont connu une détérioration globale de leur chiffre d'affaires en 2009, compensée par la reprise du dernier trimestre. Si au courant de l'été, la baisse apparaît un peu plus prononcée pour l'entretien que pour la création (en comparaison à la même période en 2008), en revanche l'entretien sort plus rapidement de la récession fin 2009 (+ 2%, vs. + 1% pour la création). Bien que toujours négatives, les tendances annuelles s'établissent à - 1,5% pour la création et - 1% pour l'entretien, contre respectivement + 2,5% et + 1,5% un an auparavant.
Graphique ci-dessus : Seul le chiffre d'affaires réalisé auprès des particuliers n'a pas diminué au 3ème trimestre. En fin d'année, la reprise d'activité concerne l'ensemble des clientèles, sans parvenir à contrebalancer pour autant la baisse des commandes publiques (- 2,5%) et le retrait de la demande émanant des entreprises (- 2%) au 3ème trimestre. L'activité engendrée par les marchés publics est la plus touchée. Comme pour le marché des entreprises, la tendance annuelle est de - 2%, contre - 0,5% pour le marché des particuliers.
Les entreprises du paysage s'avèrent toujours créatrices nettes d'emplois au cours du second semestre 2009 : plus de 4 500 salariés ont été embauchés, pour 4 000 départs sur la période. La répartition des embauches est comparable à celle du second semestre 2008 (42% de CDD et 34% de CDI). Les contrats d’apprentissage sont de plus en plus fréquents : ils représentent près d'1 embauche sur 4 (vs. 1 sur 5 en 2008). Encore prudents quant aux perspectives pour 2010, le pourcentage de professionnels envisageant d’embaucher au cours des 6 prochains mois reste stable autour de 20%, vs. 40% à fin 2007.
L'élan amorcé devrait continuer, tout en restant modéré puisque les carnets de commande remontent légèrement par rapport à fin 2008. Même si leur niveau demeure inférieur au plus haut observé en 2007, les prises d'ordres se maintiennent (en moyenne 119 jours, contre 115 en 2008). Les perspectives d'activité sont cependant très différentes selon la taille des entreprises. Ainsi, l'activité réalisée auprès des particuliers devrait être porteuse au cours des mois à venir pour les plus petites entités alors que les plus grandes structures comptent essentiellement sur une embellie de la commande publique.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Formation

Unep : un guide pour les maîtres d'apprentissage

Sondage

Villes Vertes : des chiffres parlant avant les municipales