GazonUne hausse du prix des semences attendue

L'envolée des prix des matières premières agricoles, et notamment du blé tendre, vendu à plus de 200 euros la tonne, va immanquablement entraîner une hausse du prix des semences de gazon.

Les agriculteurs ont en effet de plus en plus tendance à privilégier les premières. Selon le Gnis, les surfaces de production de graminées de gazon auraient ainsi baissé de 60 % en cinq ans. Cette tendance observée en France se confirme également aux États-Unis et dans les autres pays d’Europe.
Malgré un réajustement important des prix proposés aux multiplicateurs, la disponibilité du ray-grass anglais, de la fétuque rouge et de la fétuque élevée devrait chuter dans les mois à venir. La hausse consécutive du prix de vente pourrait être importante.

Réagir à cet article