Concours des Ronds-Points 2012Château-Thierry et Aouste-sur-Sye sur la première marche du podium

Cette cinquième édition du Concours des Ronds-Points organisé par Matériel & Paysage récompense la ville de Château-Thierry, dans l'Aisne, pour sa superbe création autour des fables de La Fontaine. Aouste-sur-Sye, dans la Drôme, reçoit, elle, le Prix du Rond-Point Durable.

À grand personnage, illustre rond-point. Château-Thierry (Aisne), ville natale de Jean de La Fontaine, a mis en scène cinq de ses plus grandes fables à travers des aménagements situés de part et d’autre d’une place centrale accueillant une statue à l’effigie du célèbre fabuliste : « La Cigale et la Fourmi », « Le Chêne et le Roseau », « Le Pot de Terre contre le Pot de Fer », « La Grenouille qui se veut aussi grosse que le Boeuf » et enfin « Le Lièvre et de la Tortue ».

 

Le Pot de Terre contre le Pot de FerCes réalisations permanentes, aménagées entre l’automne 2011 et le printemps 2012, présentent en effet une composition très travaillée mêlant plantes annuelles, vivaces ou potagères mais aussi arbres et arbustes, bassins et objets décoratifs. Ces ouvrages sont entretenus de manière durable avec un arrosage automatique ainsi qu’avec un éclairage basse consommation à LED muni d’un programmateur. Un paillage minéral et végétal, un géotextile biodégradable (toile de jute) sous les parties minérales, ou encore un tapis de sedums, contribuent à limiter l’entretien. Pour cette belle réussite, Château-Thierry obtient le Grand prix 2012.

C'est le rond-point d’Aouste-sur-Sye dans la Drôme qui est primé cette année dans la catégorie "Durable". Installé à l’entrée sud de la commune , il a été pensé pour limiter l’arrosage au maximum dans cette région sèche subissant des restrictions d’eau une année sur deux. Ici, à l’entrée du Midi, le climat est marqué par les extrêmes, les températures s’étalant de -1 °C en hiver jusqu’à 40 °C à l’ombre en été. L’entreprise Vâl Drôme Paysage, qui a conçu cet ouvrage et dont le gérant, Vincent Chazalette, est originaire de la ville, n’a quasiment employé que des plantes vivaces naturellement présentes dans les environs : asters, aubrietes, centaurées, coréoposis, rudbeckias, pivoines, sauge bleu (Salvia ‘Superba’), thym serpolet… Le pied des végétaux est recouvert d’un paillis épais de 8 cm et constitué d’écorces de pins sylvestres poussant dans la région. S’ajoute, pour finir, un système de goutte à goutte muni d’un programmateur à pile TBOS de Rain Bird.

Une intégration parfaite dans le paysage
Sa réalisation, à travers le choix exclusif de pierres naturelles prélevées sur place ainsi que d’objets recyclés, montre également une réelle valorisation de l’économie et du savoir-faire local. De plus, grâce aux matériaux du terroir, cet ouvrage se fond à merveille dans ce paysage situé aux contreforts du Vercors, marquant le début des Préalpes. Les statues décoratives, chargées de représenter en un clin d’oeil le patrimoine naturel et touristique du secteur (activités aquatiques dont canoë, randonnée en montagne), sont fabriquées en métal par un artiste et ferronnier local, à partir de matériaux de récupération issus de vieilles machines agricoles (disque à fraiser, etc.).

Les autres villes distinguées sont, par ordre décroissant, Evian-les-Bains (Haute-Savoie), Bitche (Moselle), Trouville (Calvados) et Royan (Charente-Maritime).

Retrouvez l'ensemble des photos des ronds-points primés dans notre rubrique Concours des Ronds-Points.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Concours

Victoires du Paysage 2020 : 67 finalistes dans la course