Version hybride du Robofox.

Peruzzo : une machine en mode hybride ou électrique

Le constructeur italien entre sur le marché des débroussailleuses de pente radiocommandées avec le Robofox, une machine sur chenilles déclinée en deux versions, l’une hybride et l’autre 100 % électrique.

 

Présentée en 2018 sur le salon Eima, en Bologne (Italie), le Robofox devrait être prochainement présenté en France, notamment sur le prochain Salonvert en septembre (édition Sud-Ouest).

Le modèle hybride, qui peut évoluer sur une pente maximale de 45°, embarque un moteur essence Kohler de 22,5 ch qui alimente la tondeuse à fléaux frontale, tandis que son avancement est assuré par deux moteurs électriques brushless. Il peut donc circuler en silence et sans émissions polluantes quand il n’est pas au travail. L’outil à l’avant dispose d’un système flottant à ressort.

Peruzzo2.jpg

La version 100 % électrique.

Le modèle Electra (photo ci-dessus) possède, pour sa part, une transmission intégralement électrique grâce à une batterie interchangeable de 20 kW, dont l’autonomie varie de deux à trois heures, pour une recharge d’une durée de trois à quatre heures sur prise de 220 V. Ce modèle progresse sur des pentes de 55°.

Version hybride du Robofox.

La version en mode hybride.

Ces deux versions sont accompagnées d’une radiocommande, d’une portée de 150 m, capable de changer de fréquence en cas de perturbations parasites. Elles présentent des dimensions compactes : 1,05 m de largeur et moins de 1 m de hauteur. Elles bénéficient d’un système de compensation de dérive sur les pentes glissantes, et leur vitesse de travail atteint 6 km/h. La débroussailleuse accueille, quant à elle, 48 fléaux en « Y ». Elle travaille sur 90 cm de largeur pour une hauteur de coupe de 1 à 12 cm, et tolère des arbustes de 2 cm de diamètre. Enfin, plusieurs équipements sont présents : gyrophares, feux de travail à LED, arceau et barres latérales de protection, anneaux de levage et de transport.