toa-architectes-potager-toit-terrasse

Paris lance l’appel à projet « Les Parisculteurs »

La ville de Paris a lancé un appel à projets international nommé « Les Parisculteurs » auprès des professionnels du paysage, afin de développer l’agriculture urbaine sur une cinquantaine de sites dans la capitale. L’Astredhor a été choisie pour participer à l’assistance à maîtrise d’ouvrage.

La Ville de Paris a lancé en janvier 2016 la Charte « Objectif 100 hectares » pour inciter les entreprises et les acteurs publics à végétaliser le bâti (toitures et murs végétalisés) et développer des projets d’agriculture urbaine d’ici 2020. Dans ce cadre,  Paris a lancé « Les Parisculteurs », un appel à projets international lancé à l’attention des jardiniers, agriculteurs, paysagistes, paysagistes concepteurs, horticulteurs et entrepreneurs, afin de développer des projets de végétalisation et d’agriculture urbaine. logo-parisculteurs-paris-agriculture-urbaine-vegetalisationEn tout, 47 sites très diversifiés et répartis sur l’ensemble du territoire parisien pour une surface totale de 5,5 hectares, sont proposés dans ce projet d’envergure: toits-terrasses, cœur d’îlot, sous-sols, murs… Des visites seront organisées sur ces sites depuis le 9 mai et auront lieu jusqu’au 25 mai pour permettre aux candidats de bien identifier leurs potentialités. Ils peuvent déposer leur projet sur le ou les sites choisis jusqu’au 4 juillet 2016 à 16 heures.

Astredhor, en tant qu’Institut technique de l’horticulture, a été sélectionné pour participer à l’assistance à maîtrise d’ouvrage des « Parisculteurs ». L’institut met ainsi à disposition l’ensemble de ses moyens et expertises (ingénieurs et techniciens, conseillers horticoles et pépinières…).

Exemple de projet dans le quartier « quai de la gare » du 13ème arrondissement. Les terrasses de cette école maternelle et élémentaire ont été conçues pour y recevoir de la terre végétale.  Une belle opportunité pour y développer un projet d’agriculture urbaine, 1 500 m² d'espace pouvant être cultivés. Crédit : Mélanie Collé.

Exemple de projet dans le quartier « quai de la gare » du 13ème arrondissement. Les terrasses de cette école maternelle et élémentaire ont été conçues pour y recevoir de la terre végétale.
Une belle opportunité pour y développer un projet d’agriculture urbaine, 1 500 m² d’espace pouvant être cultivés. Crédit : Mélanie Collé.

« Les projets déposés dans le cadre des « Parisculteurs » vont utiliser des procédés et innovations issus de la filière horticole, que ce soit la culture hors-sol ou en pleine terre, l’aquaponie, l’hydroponie, ou encore l’éclairage LED. De nombreux horticulteurs, pépiniéristes et paysagistes, devraient répondre cet appel à projets international. Nous sommes impatients de découvrir les projets proposés ! », a déclaré Claude Déhais, président d’Astredhor.

L’Astredhor a par ailleurs collaboré à la présélection des sites et à leur classification, a assisté la Ville sur les techniques de végétalisation en milieu urbain et sur la rédaction des pièces écrites de la consultation. L’institut participera également aux commissions techniques d’évaluation des projets, de juillet à septembre 2016.

Plus de détails sur le site : http://www.parisculteurs.paris/

Crédit photo (image d’ouverture) : TOA Architectes Associé

 

 

Laisser un commentaire