depart

Oeliatec : l’au revoir de Gérard Gautier

Le 8 novembre, Oeliatec a inauguré ses locaux, dévoilé un nouveau produit et dit au revoir à son directeur du développement Gérard Gautier.

 

Nous publions ce mois-ci un article dans Matériel & Paysage sur l’inauguration du siège social d’Oeliatec à Saint-Jacques-de-la-Lande (35). Celle-ci s’est déroulée le 8 novembre dernier. Les invités, partenaires, distributeurs français et étrangers, clients, ont pu découvrir le site où sont montées depuis maintenant 4 ans les désherbeuses à eau chaude Hoëdic, Houat, Bréhat, Belle-île, la nouvelle Binic présentée sur le dernier Salonvert, le porteur électrique équipé Mollen Artiflex.

L’entreprise emploie 30 personnes. Elle réalise cette année un chiffre d’affaires de 4,9 M€ dont 40 % proviennent des ventes à l’exportation. Rien n’est jamais gagné dans la vie d’une entreprise, mais Oeliatec est sur une très bonne voie pour encore gagner en performance.

Le Kancal dévoilé

devoilement du Kancal1

Le Kancal avec les marraines et parrains avant son dévoilement. Le drapeau breton le recouvre.

Kancal devoile

Le dernier « bébé » de Gérard Gautier.

le Kancal

Le Kancal est un matériel compact monté sur un chariot Makita à batteries.

Les projets sont nombreux, à l’image du désherbeur compact Kancal dévoilé en version prototype lors de la soirée. Monté sur un chariot Makita à batteries, il va permettre de toucher une nouvelle clientèle de petites collectivités et d’entreprises du paysage. Il était très attendu. Son prix public se situera autour de 10000 euros et il sera effectivement lancé en mars.

Oeliatec va aussi entrer sur le marché du désherbage alternatif des vignes, des sites de production horticole et de maraîchage. Nouvelles activités qui vont être lancées dès ce mois de novembre sur le salon Vinitech à Bordeaux. Ceci va demander encore un agrandissement de la surface de production en 2019.

Gérard Gautier annonce son départ

Cadeau

Une partie de l’équipe d’Oeliatec entre en scène avec le cadeau de Gérard Gautier, un désherbeur de la gamme Bréhat !

cadeau2

L’heureux bénéficiaire va déjà avoir un temps certain de lecture des messages tagués par les équipiers avant de pouvoir utiliser sa machine.

Le secret était connu des seuls initiés. Gérard Gautier prend sa retraite. Il ne sera plus dans l’entreprise fin janvier même s’il conserve des liens importants avec son dirigeant Jean-Pierre Barre et toute l’équipe. L’homme a tiré sa révérence lors de la soirée. Simplement, à son image, avec un vrai passage de relai, bien organisé.

En reparlant de son passé d’entrepreneur, l’avant Oeliatec, Gérard Gautier a fait comprendre à l’assistance comment la vie des patrons-entrepreneurs pouvait être à la fois forte et fragile. Forte avec le tempérament de fonceur, demandant le courage nécessaire pour prendre des décisions, forte aussi pour consacrer tout son temps à l’entreprise et à son développement. C’est ce qu’il avait fait dans le domaine des matériels de travaux publics en tant que distributeur.

Puis, il a voulu tenter sa chance sans succès dans l’énergie « verte » avant qu’un accident de la route l’oblige à prendre du recul. C’est dans cette phase salutaire qu’un 2011, il rencontre Jean-Pierre Barre, le fondateur et inventeur d’Oeliatec. Après réflexion, l’équipe va se former et devenir un véritable bateau de course de compétition. Bretagne Oblige.

De gauche à droite, Gérard Gautier et Jean-Pierre Barre.

De gauche à droite, Gérard Gautier et Jean-Pierre Barre.

En seulement quelques années et des changements stratégiques, un réseau de distribution est créé en France puis à l’étranger. En interne, toute une organisation est mise en place pour développer les machines avec un vrai bureau d’études, le dessiner, les rendre attractives et fonctionnelles à la fois. Le pari est gagné avec des brevets déposés et la récolte de quelques prix de l’innovation.

Sur un marché complexe pour les fournisseurs et les clients, celui du zéro phyto, il n’y a pas de place pour l’amateurisme c’est un peu le message qu’a fait passer le maestro dans l’entreprise et sur le marché. Il repart d’Oeliatec avec un gros désherbeur Bréhat, baptisé Brérard 2.0 par l’équipe pour entretenir sa propriété. Nul doute que ce dernier sera bien utilisé !
Bonne retraite et bon vent en famille !

Pour voir le Kancal en vidéo suivre ce lien

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *