photoDemo1-MGE-MeanGreen-NL-Nov2019

Le Mans et Coulaines optent pour les tondeuses MeanGreen

Les villes du Mans et de Coulaines sont les deux premières collectivités en France et en Europe à avoir sélectionné les tondeuses professionnelles à batterie Mean Green importées en France par MGE.

 

Le Mans et Coulaines (Sarthe) sont les premières collectivités en France et en Europe à avoir investi dans des tondeuses professionnelles à batteries Mean Green lancées par MGE en juin dernier.

MarcDenoueix-Stephane-LeFoll-ChristopheRouillon-MGE-MeanGreen-NL-Nov2019

De gauche à droite, Stéphane Le Foll, maire du Mans, Christophe Rouillon, maire de Coulaines et Marc Denoueix, co-dirigeant de MGE.

L’importateur de cette nouvelle marque provenant des Etats-Unis est chargé de sa commercialisation en France et dans une douzaine de pays européens. Marc Denoueix et Gérard Crosnier, les dirigeants de MGE, précisent que plusieurs machines sont déjà en service dans des entreprises du paysage du Danemark, de Suède, des Pays-Bas, en Espagne et que des contacts avec des entrepreneurs en France sont bien avancés.

La conférence de presse, organisée le 5 novembre à Coulaines dans le parc François Mitterrand situé en limite de la ville de Coulaines et du Mans, a permis aux élus et aux équipes municipales d’expliquer le pourquoi de leurs investissements réalisés via le concessionnaire Equip’Jardin 72 qui figure parmi la vingtaine de revendeurs français agréés Mean Green. Les deux machines achetées par les collectivités sarthoises sont dotées de batteries de nouvelles générations au lithium-ion NMC (nickel-manganèse-cobalt), technologie éprouvée et utilisée par le constructeur automobile Tesla. Ces batteries confèrent aux machines une autonomie d’environ 7 heures, largement de quoi satisfaire une journée de travail.

Le Mans : un achat responsable dans une politique globale

Stéphane Le Foll aux commandes de le Stalker qui vient de rejoindre le parc de matériels de la ville du Mans.

Stéphane Le Foll aux commandes de la Stalker, machine qui vient de rejoindre le parc de matériels de la ville du Mans.

Le Mans vient d’acquérir le modèle Stalker SO 122, une machine de type stand on à conducteur porté debout. Stéphane Le Foll, maire du Mans et président du Mans métropole, ancien ministre de l’agriculture, place résolument cet investissement dans la politique de transition énergétique pour une croissance verte engagée par la ville et la métropole. « Cet équipement va permettre de réduire notre impact dans l’environnement pour les émissions polluantes mais aussi le niveau sonore à la fois pour les opérateurs et les usagers de nos espaces verts. Nous sommes à la pointe de la technologie avec ce nouveau matériel proposé en France par l’entreprise sarthoise MGE, il s’agit donc aussi d’accompagner le développement économique d’un secteur qui se fera grâce à la démocratisation de cette technologie », indique l’homme politique.

Stéphane Le Foll milite pour le développement des énergies décarbonées à l’image de  l’hydrogène dont une illustration symbolique a été donnée lors des dernières 24 Heures du Mans. Le bolide de compétition prototype Green GT à hydrogène s’est élancé devant plus de 252000 spectateurs et 126 millions de téléspectateurs. « Des bus alimentés à l’hydrogène circuleront sur nos routes d’ici 2020 et viendront compléter la flotte de ceux au gaz (GNV) dont l’énergie sera tirée de notre propre production de méthane provenant du traitement des boues de la station d’épuration de la métropole », conclut l’édile.

Coulaines : la transition écologique d’une ville 4 fleurs

La ville de Coulaines a pour sa part sélectionné une autoportée Majoris CXR 133 chaussée en pneus increvables Michelin X Tweel Turf. La ville de 7500 habitants représentée par son maire Christophe Rouillon, conseiller général, vice-président du Mans Métropole, membre du Comité européen des régions, est une pionnière dans les démarches environnementales. La commune est la première en France à avoir ratifié en 2007 le Pacte européen des maires contre le réchauffement climatique et la 7e en Europe.

L'équipe municipale de Coulaines avec les élus et les membres du service technique, les représentants de MGE et d'Equip'Jardin 72.

L’équipe municipale de Coulaines avec les élus et les membres du service technique, les représentants de MGE et d’Equip’Jardin 72.

Dès 2002, elle a fait l’acquisition de vélos électriques puis de véhicules. Les pelouses de ses stades d’honneur et d’entrainement sont également entretenus depuis déjà plusieurs années par des robots de tonte Etesia ETM 105. La commune pratique l’éco-pâturage sur certains espaces. Christophe Rouillon, place cet investissement d’une tondeuse à batterie dans la continuité d’une politique mise en place depuis plusieurs années.

Pour lui, ce premier équipement d’une autoportée professionnelles à batterie Mean Green constitue un test qui sera validé et vérifié afin, si les résultats sont concluants, d’élargir encore le parc des matériels à batteries en remplacement des machines classiques utilisant le gazole ou l’essence. « Le Conseil national des villes et villages fleuris a attribué le label 4 fleurs à Coulaines depuis 2001. Nous avons conforté la gestion différenciée de nos espaces verts pour augmenter la qualité de vie des habitants. Ce choix de machine professionnelle électrique répond à nos attentes et à celles de nos jardiniers. Le jury national des Villes et villages fleuris prend aussi en compte la dimension de l’entretien écologique lorsqu’il évalue une ville, l’autoportée à batterie fait intrinsèquement partie de notre dispositif au même titre que la gestion en zéro phyto », estime Christophe Rouillon.

Les prochaines étapes de MGE : une gamme encore plus verte

Les dirigeants de MGE l’avaient annoncé en juin, le lancement des tondeuses à batterie Mean Green sont les prémices d’une offre « verte » complète qui va aller en s’élargissant. Dès 2020, l’offre Mean Green comprendra des modèles homologués route (démarche en cours) et la gamme actuelle sera étoffée avec 4 nouveaux modèles.

François Perrot, directeur commercial de MGE, au volant d'une Mean Green Majoris à Coulaines.

François Perrot, directeur commercial de MGE, au volant d’une Mean Green Majoris à Coulaines.

MGE devrait aussi présenter des machines entièrement autonomes qui pourront être dédiées à la tonte de grands espaces ou de sites ayant une prétention écologique ; ils seront lancées sur le marché en 2021. La gestion du parc évoluera aussi avec la connectivité.

Au sein de ses autres marques en portefeuille, l’entreprise va aussi de l’avant avec ses constructeurs partenaires à l’image des Spider de Dvorak dont un modèle entièrement électrique sera montré en avant-première sur le prochain salon Paysalia. Enfin, chez Timberwolf des broyeurs utilisant une nouvelle source d’énergie sont en stade avancé de développement. MGE participe au concours de l’innovation du prochain Paysalia avec une tondeuse Mean Green.