L’arceau obligatoire sur les modèles de plus de 600 kg

Depuis le 1er janvier, tous les tracteurs en service de plus de 600 kg à vide doivent obligatoirement être équipés d’une structure de sécurité antiretournement connue sous le nom anglo-saxon de ROPS (Roll Over Protection Structure). Les protections rigides sont à privilégier, mais dans certains cas le montage d’un arceau rabattable permet de faire face […]

Depuis le 1er janvier, tous les tracteurs en service de plus de 600 kg à vide doivent obligatoirement être équipés d’une structure de sécurité antiretournement connue sous le nom anglo-saxon de ROPS (Roll Over Protection Structure).

Les protections rigides sont à privilégier, mais dans certains cas le montage d’un arceau rabattable permet de faire face à des utilisations particulières, telles que la circulation dans des bâtiments bas ou l’évolution sous des vergers basses tiges. La réalisation d’une protection escamotable se limite aux seuls tracteurs de masse inférieure à trois tonnes et de voie minimale ne dépassant pas 1 360 mm. Avec cette solution, il est nécessaire d’apposer sur l’arceau, de façon lisible et indélébile, un avertissement à destination de l’utilisateur l’informant que seul le dispositif en position lui assure une protection en cas de retournement. Il est d’ailleurs recommandé de n’escamoter l’arceau que pour les opérations le nécessitant.

Pour dimensionner et installer l’arceau, le Cemagref a développé un logiciel de calcul accompagné d’une notice d’instruction.