jardinsenseine-christianfournet-jardin-olympisme (2000 x 655)-2

Jardins en Seine 2018

Retrouvez toutes les créations paysagères du salon en images…

La 14e édition du salon Jardins en Seine a donné comme chaque année son lot d’inspirations et d’idées à travers le concours des jardins éphémères ouvert aux paysagistes et aux écoles. Pas moins de 12 000 personnes sont venues les admirer.

Comment jouer avec les volumes et perspectives ? Voilà donc la thématique sur laquelle ont planché les participants du concours régional paysager organisé par le salon Jardins en Seine qui a eu lieu du 6 au 8 avril sur la Terrasse du Fécheray à Suresnes (Hauts-de-Seine), sur la terrasse du Fécheray qui offre une vue imprenable sur Paris. Ceux-là ont eu la chance d’exposer à côté d’un maitre en la matière avec la présence de Christian Fournet. Le paysagiste de renom a crée à l’entrée du salon un jardin d’exception faisant honneur aux prochains Jeux Olympiques, organisés à Paris en 2024.

Professionnels et écoles ont pour leur part concouru avec des créations s’étalant sur 40 m² (pour les paysagistes) et 25 m² (pour les étudiants), avec des matériaux minéraux mis à disposition par le groupement Pierre Reconstituée de France regroupant les industriels de dallages béton et pierres naturelles reconstituées (Fabemi, Marlux, Alkern), l’un des grands partenaires du salon avec, entre autres, l’Unep Ile-de-France et notre magazine Matériel & Paysage.

Voici donc les lauréats en images !

Prix Jardins en Seine : Roots Paysage

Cette création de l’entreprise Roots Paysage fait la part belle aux espaces de vie tout en jouant subtilement sur des effets de volume et d’ouverture, évitant ici toute monotonie grâce à des différences de niveaux (terrasse surélevée, bassin s’écoulant sur une dalle oblique) et à une séparation ondulante en arrière-plan. L’espace est agrandi sous la pergola par un habile jeu de miroirs placés en trompe-l’œil dans le fond, créant ainsi une profondeur artificielle. La combinaison des matériaux est aussi une réussite, en particulier le sol couvert de Sedum et parsemé de dalles et de pavés Marlux.

Prix de la Presse : Vert Oxygène

Ce jardin est le résultat de l’association entre la jeune société Jardins à 4 Mains, créée par la conceptrice Nathalie Magret, et l’entreprise paysagiste Vert Oxygène. Il révèle une perspective intéressante du fait de sa position diagonale sur un espace rectangulaire, avec un effet de profondeur renforcé par la présence de jolies toiles de Jouy ajourées, placées derrière la pergola. La partie végétale est épurée et bien équilibrée entre des plantes basses (fougères, yucas…) et hautes (bambous), tandis que quelques fleurs colorées (lavande, hellébores ou népétas) ajoutent une touche de contraste, tout comme les matériaux (pergola rose, banc blanc). Le banc artisanal (voir photo) est ici créé par Aurélien Lemire, fondateur de la société des couleurs en la matière, qui propose une gamme originale de mobilier de jardin en béton (banc, table, pot…), des pièces durables car teintées dans la masse (pigments d’origine minérale) et de porosité quasi nulle (peu sensibles aux tâches). Ce créateur reproduit des effets « bluffant » de matière (cuir, peau de serpent, etc..). Enfin, le claustra, sur le côté, laisse entrevoir les tours de la Défense, lesquelles sont représentées symboliquement par des colonnes de schistes placées au sol. Subtil et harmonieux !

Prix des Partenaires : Jardin Privé

Une impression de douceur se dégage de ce jardin, fruit de la collaboration entre une jeune conceptrice, Géraldine Carré (société Jardin Privé), l’entreprise paysagiste Jardin-Public et l’éclairagiste de jardin Franck Guillot. Sans doute est-ce dû à une composition végétale raffinée : Euphorbia chariacas et martinii, Dicentra spectabilis ‘Alba’ (cœur de Marie blanc), Leucojum, Epimedium, hellébores, Stipa, conifères Bijoux, Acer palmatum… Le tapis et les gros galets de mousse végétale (fournis par la société Bryoflor) qui bordent le jardin apportent quant à eux de la volupté. Les matériaux sont peu nombreux mais bien choisis. Bref, un jardin qui conjugue la simplicité et le bon goût.

Prix-tremplin Jeune Talent : Jardiconcept

La jeune société paysagiste Jardiconcept signe un jardin chic et rustique mariant le bois (mobilier en bois ancien et bacs de plantation en pin autoclave), le minéral (dalles et bordures Marlux) et le végétal (Acer conspicuum ‘Red Flamingo’, Acer palmatum, Prunus et Cornus…). Une bonne idée à noter : un robinet sans tuyau d’arrivée, positionné sur une colonne de plexiglas donnant l’impression d’un filet d’eau. Joli et poétique !

Premier prix des Écoles : ESAJ

L’École supérieure d’architecture des jardins et des paysages (ESAJ) située à Paris a signé un jardin très conceptuel à découvrir selon différents points de vue. Ainsi, les perspectives reflètent tantôt un « côté campagne », tantôt un « côté ville », ces deux angles se répondant. Des sphères végétales en suspension et un paillage de noix au sol font partie de ses originalités.

Deuxième prix des Écoles : Lycée de Montreuil

Le Lycée des métiers de l’Horticulture et du Paysage de Montreuil (Bac Pro, BTS Aménagement Paysager) a reçu pour sa part le 2e prix,  pour cette terrasse qui joue de façon simple en apparence mais complexe sur les figures géométriques et les volumes avec pour référence culturelle le cubisme.

Autre jardins

Ils n’ont pas reçu de distinctions mais ils ont aussi œuvré corps et âme pour créer un jardin original. Par ici la visite !

Les candidats :

L’entreprise Nadea avec un jardin offrant un subtil jeu de miroirs
L’entreprise Nordscape avec un jardin aquatique et plantes en aquarium
L’EPLEFPAH de Saint-Germain en Laye (lycée agricole horticole) qui signe un jardin avec damiers et autres effets de perspective
L’UFA Saint-Philippe à Meudon (élèves de CS en construction paysagère par apprentissage) qui propose un jardin original avec ses « volumes en fuite ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *