presentation GardenLab6

Garden_Lab : un numéro avec Gilles Clément

L’équipe de la publication indépendante Garden_Lab a lancé hier à Paris son numéro 6 avec un invité de prestige : le grand paysagiste Gilles Clément, sur qui porte en grande partie le contenu de ce cette nouvelle parution.

GL6_070-085_INFLU_Ecole_BAT6

Pages intérieures de la rubrique « influences » : partage de savoirs.

 

Hier soir, à la librairie Les Guetteurs de Vent (Paris 11), il y avait du monde. Une action politique ? Un peu de cela en effet car de nos jours, à l’époque d’Amazon, il faut être un peu fou pour se rendre chez un libraire ! C’est l’équipe de Garden_Lab, avec ses fondatrice Sylvie Ligny et Cécile Christophe, qui avait donné rendez-vous. Au programme : le lancement du numéro 6 de cette publication indépendante, également un peu folle (il faut l’être pour lancer un projet de presse par les temps qui courent…).

La couverture du numéro 6.

La couverture du numéro 6.

Aux côtés et l’équipe et avec, Gilles Clément (visible ici sur la couverture), sur qui porte en grande partie le contenu de ce numéro. Un travail de deux ans pour une rencontre. Elle se matérialise aujourd’hui dans un numéro à ne pas manquer de 180 pages, disponible dans les bonnes librairies et sur le site de Gardenfab.

Dès les premiers « papiers » nous entrons chez Gilles Clément, dans son monde jardin-nature de la Vallée (Limousin, Creuse), monde où il construit, explore, patiemment, depuis une vie. Les textes nous acclimatent avec ses idées et son univers, celui de la terre, des roches où de la vie jaillit, de l’eau et du feu, de la faune et de la flore et de la richesse (bien réelle mais menacée : celle de la biodiversité).

GL6_164-173_AILLEURS_BAT

Une des planches « croqueurs de jardin ».

Les photos qui accompagnent sont celles de Yann Monel, collaborateur photographe-jardinier, présent depuis les débuts de l’aventure de Garden_Lab. Lors du lancement ce dernier a expliqué son travail de recherche sur le Tiers paysage. Tout un programme. Quelques pages plus loin, la revue nous fait voyager dans l’apprentissage, la formation,  avec les parcours de jardiniers qui apprennent à désapprendre en suivant le cursus de la licence professionnelle de l’Université de Limoges dont le programme se nourrit du concept de Gilles Clément : le jardin planétaire.

Le lecteur enchaînera ensuite avec la visite de lieux improbables tel la forêt de Romainville (93) qui s’est constituée sur d’anciens sols pollués. Puis, détour par la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, « un laboratoire avec un haut niveau de conscience », dixit Gilles Clément. Les dernières histoires naturelles du numéro 6 sont une belle collection avec de superbes dessins des Croqueurs de jardin, réalisés par le paysagiste et artiste Claude Pasquer.  Bonne lecture, ce numéro 6 est un vrai régal !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *