forges-intro-web-sept2019

Forges des Margerides en mauvaise passe

La société FM Forges des Margerides, constructeur français de motobineuses et débroussailleuses, à Hauterive (Allier) a demandé l’ouverture d’une procédure début août. Elle a été placée en redressement judiciaire le 3 septembre par le tribunal de Cusset, une période d’observation est ouverte jusqu’au 30 janvier 2020.

Une mauvaise nouvelle vient de retentir dans le petit monde des constructeurs français de matériels pour les parcs et jardins. Forges des Margerides, une société dont l’activité remonte à 1955, vient d’être placée en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Cusset. La période d’observation court jusqu’au 30 janvier 2020. Implantée dans l’Allier à Hauterive, présidée par Patrick Besogne, l’entreprise emploie environ 80 salariés et réalise un chiffre d’affaires se situant autour des 11 M €. Dans sa vie, elle a connu de multiples rebondissements mais avait réussi à retrouver un certain équilibre. Cependant, les dernières campagnes (problèmes météo impactant ses marchés) et des décisions stratégiques prises n’ont pas permis à cet équilibre de perdurer. Forges des Margerides était devenue trop dépendante du marché de la motobineuse d’entrée de gamme, un produit autour duquel elle avait fait sa réputation. Pour mémoire, elle a

Forges des Margerides avait investi dans son outil de production ces dernières années, ici des robots de soudure.

Forges des Margerides avait investi dans son outil de production ces dernières années, ici des robots de soudure.

construit pendant des années (de 2000 à 2010) les machines de la marque Viking du groupe Stihl avant que ce dernier ne les intègre dans sa production. L’entreprise a ou avait établi d’autres

Forges des Margerides a racheté la marque Carroy en 2014.

Forges des Margerides a racheté la marque Carroy en 2014.

partenariats OEM avec d’autres marques dont Iseki (un de ses partenaires actuels les plus importants). Ses gros volumes de production en machines d’entrée de gamme proviennent aussi des contrats avec les groupements d’achat motoculture dont Univert avec sa marque Sentar et Planet’M pour la marque Colombia de France Espaces Verts et de Mr. Jardinage. Kubota est aussi un client historique et essentiel du constructeur pour ses bacs de ramassage dédiés aux tracteurs compacts et tondeuses à coupe frontale, ceci depuis la reprise de Delta Green en 1996.
En dehors du problème de trouver une rentabilité sur un marché difficile, celui des motobineuses, de n’avoir pas de gros débouchés à l’exportation, les difficultés s’expliquent aussi par le coût des opérations de croissance externe menées ces dernières années. Carroy est repris en 2014 à Vierzon (Cher) pour les débroussailleuses à fléaux (marque reconnue en France pour ses Tondobroyeuses), puis Pilote 88 à Remiremont dans les Vosges un an plus tard et, quelques années avant, en 2011, les marques Seca et Secabois étaient entrée dans le portefeuille. C’est le rachat particulièrement compliqué de Pilote 88, dont le site de

Le constructeur fabrique des bacs de ramassage pour des marques comme Kubota.

Le constructeur fabrique des bacs de ramassage pour Kubota depuis 1996.

production vosgien a été rapidement fermé, qui a détérioré la situation malgré le développement du nombre de clients et le rapatriement de l’outil de production sur le site de Hauterive. Cette stratégie de croissance externe s’explique par la volonté d’augmenter l’offre, de prendre de nouvelles parts de marché chez de nouveaux clients, de faire face à la concurrence dont celle du constructeur français Pubert mais aussi d’autres acteurs européens ou chinois. Forges des Margerides avait mené des investissements récents, en 2016-2017, pour concevoir les produits (bureau d’étude), automatiser et optimiser le plus possible la production (robots de soudure, cabine de peinture, plieuse numérique, découpe laser, cintreuses…). Aujourd’hui, le sombre tunnel dans lequel l’entreprise semble prisonnière n’offre que peu de possibilités de retrouver la lumière du jour. Il s’agit principalement des partenariats avec les clients importants qui vont pouvoir être conclus pour les prochaines semaines et mois avec des engagements de commandes et des avances de trésorerie pour effectuer l’achat des composants et assurer la production. Des discussions entre le chef d’entreprise, les administrateurs nommés, et les clients-partenaires principaux (qui doivent mesurer les risques), sont en cours. Mais, rapidement, Forges des Margerides devra trouver de nouveaux soutiens financiers pour pouvoir sortir de cette très mauvaise passe.

*Pubert est le 1er constructeur européen de motobineuses et débroussailleuses à roues implanté en Vendée. Il s’est aussi développé avec la reprise des sociétés et des marques Kiva (Jura) et Roques et Lecoeur à Alès (Gard) tout en conservant leurs autonomies commerciales, leurs marques et leurs outils de production.