Centrale d'achatJSA lance son site de réservation

JSA France, société qui importe et distribue auprès du réseau de revendeurs les marques Agrifab, Maruyama, Mountfield, Murray, Tonino Lamborghini, Redwood, a ouvert en septembre 2011 le site www.jardinpromo.com.

Le site www.jardinpromo.com permet à un client grand public de réserver une machine en payant directement sur le site 5 % de son prix total. Le consommateur choisit ensuite le revendeur chez qui il veut retirer sa machine en le sélectionnant grâce à la carte du réseau. Lorsqu’il retire sa machine chez son spécialiste, il ne lui reste plus qu’à régler les 95 % restants de la somme. Le revendeur lui remet en échange une facture du prix total. JSA rembourse ensuite au revendeur les 5 % initialement versés par le client.
Ce site est une formule de vente à plusieurs vitesses. Elle permet au revendeur de proposer des produits complémentaires par l’intermédiaire d’Internet en touchant des clients qui ne se seraient peut-être jamais déplacés chez lui. Elle constitue aussi pour JSA une vitrine en direction du grand public pour les marques qu’il distribue. La partie invisible de l’iceberg pour l’internaute est que ce site est aussi une centrale d’achat. Il réunit des revendeurs partenaires qui versent à JSA une cotisation mensuelle en échange de leur localisation sur le site, d'actions promotionnelles, d'objets de PLV et d'un mailing en version papier qu’ils peuvent diffuser sur leur zone de chalandise en fixant leurs prix de vente.
Depuis le lancement de cette formule, JSA a réussi à fédérer un réseau de plus de 70 revendeurs qui se sont engagés par contrat. Il s’agit en général d’entreprises de taille moyenne trouvant dans le système un outil innovant de communication.
Chez JSA, l’équipe s’accorde à penser qu’il faudra encore du travail de référencement pour que le site obtienne une bonne position sur la toile. Un webmaster a été recruté pour cela. Concernant l’intérêt de la formule, JSA estime qu’elle correspond à la fois aux attentes de certains consommateurs utilisateurs d’Internet mais aussi aux revendeurs dans une période où les trésoreries sont mises à mal par la réduction des délais de paiement qui se répercute sur le financement des stocks. Ici, le revendeur ne s’engage pas avec des stocks, il gère ses approvisionnements en fonction de ses besoins. D’autres fonctions devraient bientôt être rajoutées.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

E-commerce

Les Mousquetaires veulent se renforcer dans le digital avec BricoPrivé