Verts LoisirsDes outils de travail pour les adhérents

Verts Loisirs vient de tenir son congrès 2009 à Colmar (Haut-Rhin). Le groupement de spécialistes motoculture, qui fédère 90 adhérents, a fêté sur les terres alsaciennes son trentième anniversaire.

Quatre nouvelles entreprises rejoignent cette année le groupement : Jost (Molsheim, Bas-Rhin), Jardi Vert (Dommartin-les-Toul, Meurthe-et-Moselle), Guillot Arnaud (Arc les Gray, Haute-Saône), Petit SA (Orchamps-Vennes, Doubs). La réunion annuelle comprenait une exposition avec les fournisseurs référencés et plusieurs ateliers pour présenter aux adhérents la stratégie 2010. Le président du SMJ, Patrick Collard, et le secrétaire général, Stéphane Sers, sont intervenus en séance plénière en informant sur les répercutions de la LME (réduction des délais de paiement) pour les revendeurs. A cette occasion, ils ont annoncé que le syndicat avait entamé des démarches auprès d'organismes bancaires pour trouver de nouvelles pistes de financement des stocks moins handicapantes pour les trésoreries. Dès cette année, Verts Loisirs va de l'avant en utilisant les nouvelles technologies de l'information. Toute la bible des produits référencés est disponible en format informatique (soit 1 124 pages). L'adhérent visualise sur son ordinateur l'ensemble des informations : bon de commande, fiche de référencement, photo des produits, liens avec les sites internet du constructeur... Cet outil de travail, réalisé par Georges Clerjon (responsable commercial), fut particulièrement apprécié. Avec son site intranet, Verts Loisirs facilite aussi le travail des magasiniers qui peuvent commander les pièces détachées directement et connaître les stocks. Ces derniers reçoivent une formation spécifique à la centrale d'achat. Les commandes via intranet, déjà opérationnelles pour les pièces, seront aussi appliquées aux produits finis dès 2010. Le groupe a également revu son offre en cherchant à resserrer les gammes de produits pour être plus performant dans les achats de gros volumes. Si Verts Loisirs revient ainsi à la fonction première d'un groupement d'achat, il reste aussi attentif à la cohésion du groupe et aux attentes des patrons. Bernard Costes, le président, sait que les distributeurs rejoignent souvent la structure pour bénéficier d'outils directement transposables dans les entreprises. Ainsi, l'idée de créer une commission de réflexion composée d'adhérents (deux ou trois par région) a fait son chemin. Son rôle consiste à analyser le fonctionnement, prendre du recul et être force de proposition. Par exemple, Verts Loisirs étudie l'idée de lancer prochainement un site internet marchand, de provoquer plusieurs fois par an des réunions régionales, d'avancer la date de son congrès... Certains adhérents se mobilisent aussi sur le dossier de la certification des services. Malgré une saison difficile, le moral des troupes a réellement bénéficié d'une embellie à Colmar. La solidarité en est sortie renforcée.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

E-commerce

Les Mousquetaires veulent se renforcer dans le digital avec BricoPrivé