Come To SourceUne plateforme B to B pour les revendeurs

François Martin vient de créer Come to Source, une plateforme d'achat internet destinée à mettre en relation des revendeurs et des constructeurs européens.

Les revendeurs ont pour l’instant accès aux marques suivantes :
   - Ribas  : constructeur espagnol d’outils pour motoculteurs, microtracteurs, équipements d’atelier, couteaux et consommables pour le travail du sol
   - Aima : constructeur italien d’appareils électroportatifs à batterie pour la vigne, l’arboriculture, les espaces verts, la récolte des olives
   - Ruris : constructeur roumain spécialisé dans les motobineuses, motoculteurs, motofaucheuses, débroussailleuses portables à moteurs 4 temps Honda
   - Labrador Tools : outils forgés espagnols
François Martin indique qu’il s’agit de sociétés familiales reconnues pour leur maîtrise technique de la fabrication et la qualité de leurs produits. Il est également en contact avec des entreprises scandinaves proposant des offres sur le marché du bois.
Via le site internet, les revendeurs peuvent accéder à leurs conditions, gérer les commandes et les livraisons et profiter d’opportunités d’achat grâce à la mutualisation de l’offre des différents constructeurs par la plateforme. « Sur Come-to-source.com, nous allons intégrer le catalogue complet et le suivi des commandes des constructeurs disposant déjà d’un B to B online, comme Ruris. Mais la logistique sera adaptée au cas par cas. Dans le cas de Ruris, nous aurons un stock tampon. Pour les autres partenaires, plus proches géographiquement, le service sera effectué directement chez les revendeurs », note François Martin.

Quelques partenaires de Come to Source présents sur Salonvert (de gauche à droite) : Massimiliano Bacci, P.-d.g. d’Aima, François Martin, de Come to Source, Mircea Elian Petrescu, responsable du développement de Ruris, Catalin Stroe, directeur général de Ruris, et Maurizio Rickler, responsable exportation pour Ruris.


 

Réagir à cet article

Sur le même sujet

E-commerce

Les Mousquetaires veulent se renforcer dans le digital avec BricoPrivé