Elmar Wolf 2008-Wissembourg (250 x 188)

Elmar Wolf s’est retiré dans son jardin

Le fondateur d’Outils Wolf, Elmar Wolf, est décédé le vendredi 1er juin à l’âge de 92 ans. Une page de l’histoire de la motoculture se tourne.

Elmar Wolf n’est plus depuis le vendredi 1er juin, jour de son anniversaire. Il avait 92 ans. Sans en faire trop car l’homme n’aimait pas être mis sur le devant de la scène, nous rendons aujourd’hui hommage à un des fondateurs du marché français moderne des appareils à moteur conçus pour les jardins. Elmar Wolf, petit de taille, était ce que l’on nomme un grand homme. Enfant de la seconde guerre mondiale, dans le destin de l’Europe et ses souffrances, allemand de naissance, il avait choisi de vivre et de fonder son entreprise en France, à Wissembourg. Au décès de son père, Gregor Wolf, en 1967, il passe la frontière. Ce choix personnel d’entrepreneur et d’européen, en ligne avec les idées des Pères fondateurs Robert Schuman, Jean Monnet, Konrad Adenauer…, aura des conséquences qui se manifesteront toute sa vie durant. Une vie bien remplie d’homme droit qui, avant de devenir un patron, a fait deux ans d’apprentissage dans 16 usines différentes aux États-Unis tout en menant en parallèle des études d’ingénieur et de gestion. Il avait beaucoup apprécié cette découverte outre-Atlantique, sorte de voyage initiatique où il a appris jeune et à gagner sa vie pour couvrir ses frais.

Elmar Wolf, photo prise lors des 50 ans de l'entreprise par F. Nussbaumer.

Elmar Wolf, photo prise lors des 50 ans de l’entreprise par F. Nussbaumer.

En 2005, nous l’avions interviewé* en préalable aux 50 ans d’Outils Wolf. Il avait alors 79 ans. Il nous confiait alors que le système de coupe et de ramassage de la fameuse tondeuse Rotondor, développé en 1962 « toujours amélioré sans toucher aux fondamentaux…, a été d’une importance capitale pour l’expansion de la marque. Les chiffres d’affaires et résultats ont connu pendant des dizaines d’années des évolutions à deux chiffres, les bénéfices ont toujours été réinvestis dans l’entreprise permettant d’autofinancer les nouveaux projets ». Et des projets il y en aura beaucoup durant plus de 60 ans d’histoire de l’entreprise en France avec, s’il ne fallait citer que les deux principaux : le lancement de l’autoportée à éjection arrière et ramassage centralisé en 1989 puis la création d’une usine dédiée et de la filiale Etesia. Un énorme pari à l’époque avec un investissement de 9,15 millions d’euros. Etesia permettra au groupe d’exporter dans la plupart des pays à l’international ce qu’il ne pouvait pas faire avec sa marque Outils Wolf. Outils Wolf va soutenir Etesia, société soeur du groupe Elmar Wolf pendant plusieurs années jusqu’à ce que… l’inverse se produise. Depuis un an, c’est en effet Etesia qui a repris la marque Outils Wolf sous ses ailes après les difficultés rencontrées par ce symbole sur le marché. Au final, Elmar Wolf aura connu des moments difficiles, les peines et les joies d’un chef d’entreprise, notamment les dernières années de sa vie. Mais, il a peut-être pu se dire qu’il avait su prendre de bonnes décisions stratégiques notamment avec la création d’Etesia.
Amoureux des jardins et de la mer, ingénieur dans l’âme, l’homme a su s’entourer de cadres dirigeants même si on lui a souvent reproché de ne pas être personnellement présent sur le marché chez ses clients. Sa vie, d’une grande sobriété, est aussi celle d’une famille, la branche des Wolf en Allemagne dont il était le dernier représentant depuis le décès de ses frères. Mais aussi sa propre famille, celle qu’il avait fondé en France avec son épouse avec qui il a pu faire une belle route depuis 1957, avoir la joie d’avoir trois enfants et des petits-enfants. Famille et entreprise étaient sa vie. En 1995, il avait décidé avec son épouse de passer les commandes à son fils Pierre Wolf qui aujourd’hui reste maître du destin du groupe. Nous adressons à toute la famille nos sincères condoléances.

*Article de 8 pages paru dans Matériel & Paysage 25 en septembre 2005

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *