PneumatiquesDeux alternatives à l'hévéa

Bridgestone va investir plusieurs millions de dollars pour trouver des alternatives à l'hévéa pour la production de caoutchoucs naturels.

La culture de l'hévéa, circonscrite aux climats tropicaux humides proches de l’équateur, atteint actuellement sa limite en potentiel de production. Parmi les 1 200 plantes qui peuvent potentiellement produire un caoutchouc naturel dont les qualités sont proches de celles de l’hévéa, deux semblent commercialement viables.
La plus intéressante est le guayulé (photo ci-contre). Cette plante mexicaine produit dans ses racines et son écorce un caoutchouc naturel et offre un potentiel de production sur une zone géographique plus large que l’hévéa. Bridgestone a annoncé la création d’une station de recherche et de développement agricole de 113 hectares dans l’Arizona pour en expérimenter la culture.
Une autre plante, le pissenlit russe (espèce différente du pissenlit commun) pourrait également ouvrir des perspectives économiques intéressantes.

Réagir à cet article