Paget FranceOptimiser l'organisation avec de nouveaux locaux

Depuis son rachat en 2005 par William Sarazin, Paget a élargi son catalogue de marques, complétant Shibaura et Aebi par LS, Bear Cat et Ferris. En trois ans, le repreneur a racheté entièrement l'entreprise et multiplié le chiffre d'affaires par deux. Il a aussi mis en place un réseau de distribution. Fin 2008, la société va emménager dans de nouveaux lo

Lorsque William Sarazin s'est lancé dans la reprise de Paget, l'entreprise bénéficiait d'une notoriété sur le marché professionnel avec ses deux marques phares Shibaura et Aebi. Elle réalisait alors les deux tiers de son chiffre d'affaires avec les produits d'importation et le restant en revente régionale. Aujourd'hui, avec la mise en place d'une nouvelle politique commerciale, d'une stratégie de prix, d'un vrai réseau de distributeurs, 95 % des revenus de la société proviennent de son activité d'importateur. William Sarazin a réussi la reconversion de l'entreprise en augmentant considérablement l'éventail de l'offre avec l'arrivée des marques LS, Bear Cat et Ferris, et en développant le catalogue d'accessoires pour les tondeuses à coupe frontale et les tracteurs : chargeurs, cabines, coupe mulching, collecteurs d'herbe. Le dirigeant estime que la structure possède encore un bon potentiel de croissance avec Shibaura et les cartes additionnelles. Bear Cat lui a permis d'entrer sur le marché des broyeurs, LS sur celui des tracteurs avec des gammes de puissances supérieures à celles de Shibaura, Ferris sur le segment des tondeuses à braquage zéro. En 2008, Paget affiche un réseau de distributeurs de 175 points de vente contre une vingtaine trois ans plus tôt. Certains commercialisent une marque, d'autres deux ou trois. « Nous avons des produits avec des avantages concurrentiels à leur proposer, des originalités techniques et un bon positionnement prix », résume le P.-d.g. qui poursuit son désengagement de la vente directe. Bientôt, Paget ne sera présent sur le marché de Rhône-Alpes que par l'intermédiaire de revendeurs. Un inspecteur commercial travaille à nouer des partenariats avec des distributeurs sur les départements de l'Ain, l'Isère, du Rhône et de la Loire. Sur le plan local, l'entreprise ne conserve que la distribution de Ransomes-Jacobsen sur le marché des golfs. L'achat de ses propres bâtiments, 7 000 m2 couverts sur un terrain de 16 000 m2, va lui permettre d'optimiser son organisation sur le plan du service et de la logistique. La structure, avec quais de déchargement, sera mieux adaptée au métier d'importateur. L'atelier sera scindé en deux parties, l'une entièrement dédiée à Aebi avec un service de remise à niveau, l'autre pour les autres marques avec des mécaniciens spécialisés. Un jeune ingénieur, Brice Paillet, vient de rejoindre l'équipe en tant que directeur du service technique. Il devra mettre en place des outils pour les revendeurs (internet, formations...) et développer de nouvelles solutions permettant de régler les problèmes liés au SAV. La stratégie de Paget consiste aussi à reconquérir des parts de marché avec Aebi en développant les actions auprès des utilisateurs. Le site internet www.paget-france.fr vient aussi de voir le jour. Il est appelé à permettre, dès 2009, la passation des commandes de pièces détachées.

Réagir à cet article