Second mandatMarc Loiseleur réélu à la tête de Qualipaysage

Marc Loiseleur réélu à la tête de Qualipaysage

Marc Loiseleur, réélu à la tête de Qualipaysage, explique les priorités qui seront mises en oeuvre.

Marc Loiseleur vient d'être réélu président de Qualipaysage* pour un second mandat. Durant cette nouvelle période, il estime essentiel de rapprocher les entreprises du paysage de leurs marchés grâce l'organisme de qualification. Il a valorisé l'argument du paritarisme lors de son élection en ces logoQualipaysageBD-NLfev2017termes : "notre conseil d'administration, composé à la fois de donneurs d'ordres publics et privés et d'entreprises du paysage..., nous permet de savoir avec précision ce qu'attendent les prospects et clients lorsqu'ils commandent un projet paysager". Pour évoluer de la manière la plus efficace en fonction des besoins des marchés et des clients, Qualipaysage va travailler sur trois axes spécifiques : - proposer une offre globale aux donneurs d'ordre en évaluant les capacités de ses adhérents à agréger leurs compétences pour co-construire un projet et répondre ensemble à un appel d'offre ; - étendre les qualifications vers de nouveaux critères qualitatifs en observant l'entreprise dans son ensemble (sécurité des hommes aux travail, capacité d'innovation technique et organisationnelle, respect des règles professionnelles...) ; - prendre en compte l'usager et non plus seulement les maîtres d'ouvrages en valorisant les adhérents qui engagement une réflexion en ce sens (par exemple en analysant la durabilité des ouvrages pour anticiper leurs évolutions). Diplômé de droit et de gestion (IHEDREA) en 1980, Marc Loiseleur est devenu président du groupe familial en 1987. Son entreprise emploie 200 salariés et réalise un C.A. de 20 M€ sur trois activités : le paysage, l'aménagement des terrains de sport, le recyclage des déchets verts. * Le certificat de Qualipaysage est délivré sous la tutelle du Ministère de l'agriculture à près de 800 entreprises du secteur. Il s'est imposé depuis 40 ans comme un élément de reconnaissance du professionnalisme des entreprises mais aussi comme un outil d'aide à la décision pour les donneurs d'ordre qui doivent sélectionner les acteurs d'un projet d'aménagement paysager.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Crowdfunding

Les robots Toadi sans fil lancés en financement participatif