FormationL'Unep et les syndicats de salariés défendent la formation professionnelle

Un avenant à l'accord sur la formation du 3 février 2012 a été signé par l'Unep et les organisations représentant les salariés.

Le 13 février dernier, l'Unep et cinq centrales syndicales représentatives des salariés, le SNCEA/CFE-CGC, la FNAF-CGT, la FGA-CFDT, la CFTC-Agri et la FGTA-FO, ont signé un avenant à l'accord sur la formation professionelle durant le Salon de l'Agriculture.L'accord signé à l'unanimité permet de faciliter l'accès à la formation professionnelle continue. Pour Michèle Gasquet, vice-présidente de l'Unep en charge de l'emploi et de la formation, il est novateur sur le plan des délais d'accès au Compte Personnel de Formation, dans la gestion des refus des demandes de CPF et il valorise l'apprentissage et le tutorat. Le salarié souhaitant mobiliser son CPF doit effectuer sa demande dans le respect des délais qui se trouvent réduits par rapport aux dispositions légales. L'avenant signé facilite aussi l'organisation du CPF en limitant les refus de demande à une période de 24 mois. L'Unep, qui soutient l'apprentissage, a aussi négocié des engagement quantitatifs et qualitatifs. Sur le second plan, les organisations syndicales se sont entendues, si les conditions économiques le permettent, à maintenir dans les entreprises du paysage un nombre minimum d'apprentis représentant 6 % des effectifs salariés de la branche pour la période 2015-2016. Qualitativement, il est question  :
- d'améliorer l'apprentissage par une charte de qualité ;
- de poursuivre les séminaires écoles-entreprises ;
- de conserver l'organisation des stages en entreprises pour les enseignants et les formateurs.
La communication pour promouvoir l'apprentissage est également un des objectifs en utilisant notamment les Olympiades des Métiers et les concours de reconnaissance des végétaux.
L'avenant a également réaffirmé le rôle et l'importance du tutorat au-delà de son caractère obligatoire.
L'Unep et les organisations syndicales des salariés ont demandé au gouvernement l'extension de cet accord afin qu'il s'applique sans réserve à l'ensemble des salariés du secteur du paysage.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Formation

Unep : un guide pour les maîtres d'apprentissage

Sondage

Villes Vertes : des chiffres parlant avant les municipales