Toitures végétaliséesAide au rapprochement entre paysagistes et étancheurs

Pour encourager les entreprises du paysage et les étancheurs à se rapprocher lors de chantiers de végétalisation de toitures, l'Unep et la CSFE éditent ensemble une notice d'aide à la constitution d'un GME.

Le GME (groupement momentané d’entreprises) est un accord privé entre entreprises qui leur permet de mettre en commun leurs moyens (hommes, matériels et savoir-faire) pour réaliser ensemble un marché qu’elles n’auraient pu faire séparément. Les entreprises sont dites alors cotraitantes, c’est-à- dire qu’elles accèdent toutes en direct au marché et non en tant que sous-traitantes. Conclu pour la durée du chantier, le GME nécessite la signature d’une convention et la désignation d’un mandataire, qui est l’unique interlocuteur du maître d’ouvrage.
La « Notice d’aide à la mise en place d’un groupement entre une entreprise d’étanchéité et une entreprise du paysage pour les végétalisations légères » éditée par l’Unep et la CSFE, porte uniquement sur les GME d’entreprises conjointes non solidaires, plus sécuritaires pour les partenaires : chaque prestataire membre n’est en effet responsable que pour la partie qui lui a été attribuée et n’a pas à pallier l’éventuelle défaillance de ses partenaires.
Si la FNTP (Fédération nationale des travaux publics) et la FFB (Fédération française du bâtiment) proposent déjà sur leurs sites Internet respectifs un contrat type pour constituer un GME, cette notice apporte des précisions spécifiques aux chantiers de végétalisation extensives ou semi-intensives.

Téléchargez-là ICI.

Réagir à cet article