DébroussaillageGrégoire arrête les débroussailleuses Lagarde

Confronté à une chute de 48 % de son revenu opérationnel sur le deuxième trimestre 2009 par rapport à 2008, Grégoire a décidé de se recentrer sur son cœur de métier, la viticulture, et d'abandonner la production des débroussailleuses Lagarde. Reprise par Kverneland, la fabrication sera transférée dans les usines du groupe vers le milieu de l'année prochaine, et notamment sur le site de Modena (Italie) déjà spécialisé dans ce type d'engins. Lagarde conserve ses activités "outils de conduite du vignoble" dans l'usine de Saint Loubès (Gironde). Du côté du personnel, 24 emplois seront maintenus et des propositions de reclassement sur le site de Châteaubernard (Cognac) seront faites aux salariés licenciés.

Réagir à cet article