Pelouses sportivesProfield Events et l'Agref lancent un nouveau salon

Profield Events crée, en partenariat avec l'Agref, un nouveau rendez-vous biennal pour les professionnels de l'entretien des pelouses sportives.

Ce nouveau salon se destine aux intendants et directeurs des golfs, terrains de football de Ligne 1 et 2, de rugby du Top 14 et de la Pro D2, de tennis, de hockey sur gazon et des hippodromes. Organisé les années impaires en région parisienne, il se déroulera sur deux jours entre le 15 novembre et le 15 décembre, à une date qui reste à définir. Ouvert aux formations, il comprendra des colloques et débats techniques et vise à favoriser les échanges entre les utilisateurs et les fournisseurs de produits et services du marché. La première édition est prévue en 2015!
L'Agref a également confié à Profield Events l'organisation de sa convention nationale, qui se tiendra, elle, en novembre les années paires. Le prochain rendez-vous est donc fixé à la fin de l'année.
Frédéric Bondoux, PDG de Profield Events, se déclare "ravi de débuter cette collaboration avec l'Agref, que j'espère fructueuse et longue [...] Nous renforçons avec cet accord notre position sur le marché de l'espace vert et du paysage."
De son côté, Emilio Vichera,le président de l’Agref, explique : " Nous sommes très heureux de travailler avec Profield Events. Leur savoir-faire éprouvé, en tant qu'organisateur logistique mais surtout leur connaissance des attentes des acteurs de ce marché, représente une garantie importante. Tout sera mis en oeuvre pour que ce futur salon soit une réussite et la nouvelle référence du secteur! "
Les dates des deux nouveaux rendez-vous et le nom du futur salon devraient être communiquées rapidement.

Cet accord survient quelques semaines seulement après l'annulation de l'édition 2014 de Green Expo, le salon qui réunissait depuis plusieurs années les intendants de golfs et les gestionnaires de terrains de sport. Les exposants ont été invités à participer au Salon des Maires au mois de novembre prochain. Le groupe Spat, propriétaire de Green Expo, précise qu'il ne s'agit pas d'une vente mais d'une solution de remplacement pour les exposants.

Réagir à cet article