Concours de l'innovationSix entreprises paysagistes sont dans la course

Le premier Concours de l'innovation des entreprises du paysage vient de livrer ses premiers résultats. Le gagnant se trouve parmi les six nominés.

Le jury de la première édition du Concours de l'innovation des entreprises du paysage a fait son travail. Constitué de professionnels et de journalistes, il vient de rendre son verdict en publiant la liste de six entreprises nominées pour la dernière phase. Le gagnant du "1er prix" sera dévoilé lors du prochain congrès de l'Unep le vendredi 24 octobre. Le jury peut également attribuer s'il le juge utile des "coups de coeur".
Retour en arrière : Val'hor et l'Unep ont créé cette année ce concours afin de communiquer sur les innovations des entreprises du paysage et d'encourager des démarches locales. Elles permettent de créer de la valeur ajoutée pour les entreprises et les retombées peuvent servir à l'ensemble du secteur. Les candidats devaient être des entrepreneurs du paysage et pouvoir justifier dans leur dossier d'une démarche innovante déjà en place sur le terrain. Ils avaient jusqu'au 15 septembre pour rendre leurs copies. Au final, six entreprises sont nominées parmi une trentaine de dossiers examinés Le panel présente des structures moyennes ou importantes, généralistes ou très spécialisées, elles sont représentatives du secteur. Concernant les innovations, les produits sont majoritaires. Un service et une initiative sociétale figurent cependant dans la liste des nominés. En attendant la proclamation des résultats, voici les six dossiers retenus.

Altagem est une solution web pour organiser le travail des équipes sur les chantiers. Créée par la société lyonnaise Solyev, elle permet d'utiliser les moyens mobiles pour assuer le suivi des équipes via les smartphones ou les tablettes. La  solution sera proposée sur le marché.


Les sociétés Tarvel (Genas, 69), Edelweis (Montreuil-Juigné, 49), Plaine Environnement (Le Bourget, 93) et SAEE Flandres (Marck, 62) ont créé le fonds de dotation De Natura. Il leur permet d'agir en faveur de la biodiversité biologique en finançant des projets locaux.

 

Solev (Carpentras, 84) a présenté Groasis, un système qu'elle a adapté à ses besoins pour favoriser les plantations en milieux difficiles et réduire les consommations d'eau. Il s'agit d'un bac muni d'une réserve d'eau et d'un système de conduction dans le sol. Il dispose d'une bonne autonomie puis se recharge au gré des pluies.


Jungle Art, développé par l'entreprise éponyme, installée à Eguilles (Bouches-du-Rhône), est un mur végétal modulaire qui agit notamment en matière d'isolation phonique (jusqu'à 20 dB). L'innovation repose aussi sur le substrat, les économies d'eau et sur le dispositif de montage.

 

 

Maezad, entreprise de Belz dans le Morbihan, a conçu, suite à la demande de clients, une sépulture paysagère. La technique, qui s'inspire des toitures végétalisées, permet toujours l'accès au caveau.


 

Sirev (Saint-Barthélémy d'Anjou, 49) a développé le Protecbuse. Il s'agit de répondre aux problèmes de vandalisme sur les buses utilisées pour l'arrosage, particulièrement sur les voies de tramways. La protection s'adapte sur la plupart des tuyères du marché. Elle repose sur un système de coques de dont la technologie est brevetée.

Réagir à cet article