PaysaliaLe salon du paysage, du jardin et du sport revient

La seconde édition du salon biennal Paysalia se tient sur trois jours, du 6 au 8 décembre, sur le Parc des expositions Lyon Eurexpo. Il devrait accueillir trois cents exposants et espère 10 000 visiteurs.

Dès l'entrée du salon, le professionnel pourra visiter l'espace de Chlorosphère, un cabinet spécialisé qui travaille sur les tendances du monde végétal et de l’univers du jardin. Pour Paysalia, ce dernier a réalisé, en partenariat avec l’Unep, Le book des tendances 2012-2013 qui sera commercialisé sur le salon 50 euros HT contre 75 euros HT ensuite. Ce guide au format de poche, aisément transportable sur les chantiers, pourra devenir un outil de travail pour les concepteurs et réalisateurs de jardins. Il y sera question de choix de végétaux, de palettes de couleurs, de matériaux, mais également d’architecture, de décoration et de design. Une sélection de végétaux et de matériaux publiée dans le guide sera aussi présentée et commentée sur le salon.
Les férus de matériels et de produits innovants liés au développement durable pourront aussi découvrir les Trophées Paysalia qui récompensent des produits ou services dont la conception ou l’utilisation ont un impact positif pour l’environnement.
Avec le concours du Carré des jardiniers, Paysalia veut entraîner les visiteurs dans le monde de la compétition pour récompenser celui qui aura pensé et créé un jardin d’exception. Placés sous la houlette de Jean Mus, cinq candidats sélectionnés vont s’exprimer sur des surfaces de 100 à 200 mètres carrés sur le thème du jardin à vivre. Elaine Jarvis présentera son jardin durable « médiateur ». Marc Feraud proposera un jardin circulaire. David Mourré donnera une ambiance de bord de mer côté Ouest. Philippe Poilane recréera, pour sa part, un jardin mettant en scène aussi bien du bois que du zinc, des pierres et de la végétation. Quant à Philippe Millet, il sera le réalisateur et l’interprète du jardin « Genius Loci » où l’Homme devrait être l’esprit du lieu. Le prix du Maître jardinier sera décerné durant le salon.
Dans le même chapitre des prix et concours, Paysalia recevra la finale nationale du concours de reconnaissance des végétaux où s’affronteront 72 étudiants finalistes des épreuves régionales. La formation et le monde de l’emploi seront aussi présents avec l’Apecita, qui organise une bourse à l’emploi.
Le Club des élus, pour un partage d'expérience
Paysalia cherche aussi à rassembler les élus en charge des espaces verts dans les communes. Pour la première fois, un Club des adjoints chargés des espaces verts est créé. La journée du 8 décembre leur sera consacrée. Ils pourront assister à des rencontres et participer à une visite de plusieurs sites du Grand Lyon (pour voir le programme, cliquez ici).
L’ensemble des visiteurs du salon aura également accès à plus d’une vingtaine de conférences (pour voir le programme, cliquez ici) pilotées par des associations partenaires et des organismes tels Plante & Cité, le Syndicat national de l’arrosage automatique.
Le programme est donc chargé. Mieux vaut préparer sa visite. Le mardi 6 décembre, une nocturne leur permettra d’optimiser leur journée car la fermeture des portes n’aura pas lieu avant 21 heures. Les autres jours, le salon sera ouvert au public de 9 à 18 heures. Une soirée, dédiée aux exposants et visiteurs, est aussi proposée le mercredi 7 décembre à partir de 20 heures. L’inscription est obligatoire.

Crédit photos : E. Rull.

Réagir à cet article