BTP-IndustrieImer France rachète Worms

Imer France vient d'annoncer le rachat de Worms. Un pro du BTP et un pro de l'industrie font route commune.

Imer France, société installée dans l'isère à Vif, vient d'annoncer le rachat de Worms, l'entreprise située à Bussy Saint-Georges en Seine-et-Marne. L'opération vient de se conclure sur un fond de crise qui persiste dans le secteur du bâtiment. Le président d'Imer France, Nicolas Fossa, ne laisse pas pour l'instant filtrer des informations stratégiques sur ce rachat. Il indique que les deux structures restent indépendantes.
Worms était devenue en 1998 une filiale de la société d'import-export japonaise D. Nagata Co. Ltd, l'entreprise est donc cédée par cet actionnaire. Cependant il ne s'agit pas d'une vente classique car la société Nagata est entrée au capital d'Imer France à hauteur de 13 % et conserve 5 % des parts de Worms. "Nous avons conclu un partenariat sur le long terme", précise Nicolas Fossa qui espère qu'Imer France pourra utiliser l'expérience de Worms, notamment à l'international. En parallèle, Worms bénéficiera sur le marché français des appuis de sa nouvelle maison mère et de son organisation commerciale.

Imer France est détenue par la famille Fossa à 72 %. La société, réputée pour la vente des engins de BTP IHimer, pèse en 2011 un chiffre d'affaires consolidé de 51 millions d'euros HT et emploie 120 personnes. Worms affiche de son côté un chiffre d'affaires de 17,7 millions d'euros avec 35 personnes.Worms est bien implantée sur le marché des groupes électrogènes et des groupes motopompes avec son unité de production. Elle a acquis une position dans le domaine des moteurs avec la distribution de la marque Subaru Robin. En complément, Worms distribue sur le marché des produits portables pour les parcs et jardins à moteurs 2 et 4 temps (taille-haies, débroussailleuses, souffleurs...).
D'ici quelques mois, il sera possible de connaître plus précisémment les retombées que peut engendrer ce rachat. Nicolas Fossa, précise que son entreprise n'exposera pas à Batimat cette année pour des raisons de crise économique. Il ne remet pas en cause cependant sa participation aux prochains salons de la filière du BTP en 2015. En attendant, Imer France envisage de créer son propre évènement en direction de ses clients au début 2014. Des informationsdevraient être communiquées d'ici cet automne.

En haut à gauche : signature de l'accord de rachat de Worms par Imer France avec, de gauche à droite, Nicolas Fossa et Jacques Fossa d'Imer France,  Silvano Bencini (Imer Group), Shotaro Nagata (D. Nagata Co. Ltd) et Shin Nagata de Worms. (Photo : Imer France)

Réagir à cet article