Métiers de l'agriculture et du paysageUne promotion « tendance » Place de la Bastille

L'Anefa, Association nationale pour l'emploi et la formation en agriculture, a assemblé son puzzle de Job Box Place de la Bastille, à Paris, face à la Colonne de Juillet, le premier week-end d'avril.

En compagnie d'organisations représentant les métiers du paysage et de l’agriculture, l'Anefa a cherché à moderniser l'image des métiers et des différentes filières de formation en utilisant le terme marketing « box », à la mode dans l’univers des coffrets cadeaux.
Le message des Job Box était adapté au public des jeunes mais aussi des parents et valorisait les métiers grâce à des images percutantes et des slogans impertinents comme « Et si vous changiez de boss ? » ou « Et si vous changiez de véhicule de fonction ? ». Les visiteurs, aiguillés vers des parcours de formation, ont eu l’opportunité de mieux connaître les différents métiers et de rencontrer des jeunes animant le pôle.
Des élèves en CS Taille de pierre du CFPPAH de Saint-Germain-en-Laye ont contribué à animer l'événement.L’univers du paysage pèse 70 000 emplois dans les entreprises privées et 85 000 agents territoriaux dans les services espaces verts.  Les entreprises paysagistes recrutent en moyenne chaque année entre 15 et 20000 emplois ce qui se traduit par 1800 à 3500 emplois nets (solde entre les embauches et les départs). En 2011, le secteur public a, de son côté, embauché 1150 agents de catégorie C dans les services espaces verts. La filière recrute donc, encore faut-il le faire savoir, y compris dans les villes. D’autant que les métiers sont variés et que l’offre en formation s’est largement enrichie au fil du temps. Max Martin, le représentant de l’Unep au sein de l’Anefa, rappelle que la profession ne comptait que quatre établissements de formation spécialisés il y a 40 ans contre 260 aujourd’hui, assurant des cursus pour tous les niveaux, du Certificat d’aptitude professionnelle agricole au doctorat.
Les entreprises du paysage étaient associées à l’opération de promotion avec l’Unep, en partenariat avec le Centre de formation professionnelle et de promotion agricole et horticole de Saint-Germain-en-Laye (CFPPAH).
 

Réagir à cet article