Hausse de la TVALa mobilisation s'organise

La suppression de la TVA à taux réduit est vécue comme une grave injustice fiscale par de nombreux secteurs des services à la personnes à commencer par celui du jardinage à domicile. L'Unep et de nombreux syndicats entendent faire front commun. La Maison des Services à la personne a engagé de son côté une action originale...

Le Harlem Shake, vous connaissez ? Voilà une moyen de communication très tendance mais assez déroutant puisqu'il s'agit d'une vidéo en ligne sur internet, présentant un groupe de personnes costumées et dansant de manière loufoque sur un morceau de musique électro-dance. Bref, un moyen de faire du buzz pour se faire connaître, ou entendre. C'est celui qu'a choisit la très sérieuse Maison des Services à la personne, ou MDSAP, pour communiquer et militer sur la suppression de la TVA à taux réduite, devant passer à 19,6 % le 1er avril de cette année 2013. Et appuyer sa pétition en ligne pour le soutien des Services à la Personne, et du taux de TVA à 7 %.


Si la forme de ce spot vidéo est drôle et légère, elle reflête une triste réalité : "Nous voulons alerter le gourvernement qu'augmenter la TVA de cette façon va entraîner le licenciement de 80 à 120 salariés de notre structrure, avec un chiffre d'affaire en baisse d'au moins 30 %" , précise Brice Alzon, le président de cette coopérative qui estime par ailleurs que "10 000 jardiniers sont menacés par cette mesure". La MDSAP espère être entendue par le cabinet du ministre du budget, Jérôme Cahuzac, qu'elle essaye de sollisciter depuis le mois de janvier.

De son côté, l'Unep se rassemble avec les syndicats de salariés et organisations de consommateurs pour faire front commun face à cette mesure fiscale. Un point sera fait avec la presse sur ce sujet le mardi 19 mars à Paris, en présence de l'Unep, la CFTC-Agri, la FGA-CFDT, le SNCEA CFE-CGC, l'AFL Paris et enfin ORGECO. La question abordée sera : "La consommation et les emplois survivront-ils au triplement de la TVA ?". Nous vous ferons part de ces discussions dans nos colonnes.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

En régions
Communication
Unep

Une règle sur la gestion des eaux pluviales