Accord de distributionAS-Motor complète Agria

Stéphane Monteillet, responsable d'Agria AS-Motor France, Siegfried Arndt, dirigeant et actionnaire de la société Agria, et Andreas Wälde, directeur à l'exportation d'AS-Motor, étaient réunis sur Salonvert pour soutenir le lancement de la structure distribuant les deux marques.

La nouvelle structure Agria AS-Motor France diffuse maintenant les deux marques Agria et AS-Motor avec une équipe commerciale dédiée. Une société commune a été créée par les deux constructeurs allemands pour servir le marché français. L’offre Agria, composée de porte-outils mono-axes à moteur essence ou diesel, est donc complétée par les gammes de tondeuses AS-Motor. Les deux marques sont diffusées auprès d’un réseau de revendeurs spécialisés par la même équipe commerciale composée de quatre inspecteurs. Leur rôle consiste à soutenir leurs revendeurs et à assurer en appui les démonstrations auprès des utilisateurs professionnels.
Sur Salonvert, deux dirigeants allemands, Siegfried Arndt, pour Agria, et Ulrich Lange, d’AS-Motor, étaient présents pour symboliser l’union. Ils ont précisé à l’occasion d’une conférence de presse que l’accord entre les deux sociétés, voisines de quelques kilomètres, n’était conclu que pour le marché hexagonal. La France représente un enjeu très important pour les deux partenaires et figure en seconde position de leurs ventes juste derrière l’Allemagne. Agria y était déjà commercialisé directement depuis de nombreuses années et la marque possède un réseau de 450 à 500 revendeurs actifs. L’arrivée d’AS-Motor va conforter l’offre de la structure avec des machines plutôt dédiées à la tonte et au fauchage-débroussaillage alors qu’Agria est notamment reconnu sur le secteur du travail du sol, des engins polyvalents de création d’espaces verts et des machines de nettoyage de la voirie.
Stéphane Monteillet, responsable du marché français, mise sur la spécificité d’AS-Motor. Ce dernier reste un des rares constructeurs de machines à fabriquer son propre moteur deux temps, reconnu par les professionnels. Le moteur AS a évolué pour répondre aux nouvelles réglementations antipollution. À axe vertical, monocylindrique à allumage électronique, il reçoit un vilebrequin à trois paliers. D’une cylindrée de 165 cm3, il développe 6 ch, et se distingue par son couple élevé qui permet à la machine de travailler en conditions difficiles et dans les pentes. Selon les ingénieurs motoristes du constructeur, la nouvelle motorisation AS à pot catalytique permet de réduire les émissions de 90 %, comparativement à la série précédente, et la consommation de carburant de 30 %.
Sur le marché des produits finis, AS-Motor a lancé depuis un an la tondeuse AS 530 tout spécialement développée pour le marché français. À carter acier de 53 cm, elle reçoit de nombreuses protections des parties exposées (moteur, train avant, roues, câbles). Le constructeur se démarque aussi avec une machine spécialisée pour le désherbage mécanique de la chaussée par brossage et lance l’AS 70/2, une débroussailleuse à fléaux qui vient d’être dévoilée au salon allemand GalaBau.
Agria, pour sa part, vient de négocier un contrat de distribution exclusive en Europe de la cellule automotrice Ventrac à transmission hydrostatique, quatre roues motrices et direction articulée. L’engin peut utiliser une vingtaine d’outils.
La gamme, développée par les deux marques, devrait donc attirer les professionnels et les revendeurs cherchant des matériels de niche pour se différencier.

Réagir à cet article