RegroupementsCentradis et Sterenn forment un nouveau groupe

Le rapprochement de Centradis et de Sterenn donne naissance à un nouvel acteur français de la pièce détachée motoculture et agricole.

Les deux grossistes de pièces détachées agricoles Centradis et Sterenn ont décidé de se rapprocher pour former une entité capable de rivaliser avec leurs concurrents européens. Le premier vient de racheter 100 % des parts du second ainsi que l’immobilier de l’entreprise bretonne installée près de Rennes à La Mézière. Leur objectif est de construire un groupe indépendant bien positionné sur leurs marchés de la fourniture de pièces agricoles, pour l’élevage, la motoculture et l’industrie.
(Photo ci-contre : vue aérienne des installations de Sterenn près de Rennes. Crédit : Sterenn)


« Avec cette opération, nous allons additionner les savoir-faire et les installations de Sterenn, Centradis et Agriest , explique Guillaume de Vulpian, directeur général de CentradisNotre ambition est de devenir plus européen en capitalisant sur les activités commerciales que nous déployons déjà en Allemagne, en Belgique, en Espagne, au Luxembourg, en Pologne, au Portugal, en Roumanie et en Suisse ». « L’addition de ces trois forces permettra de gagner en efficacité, renforcera l’étendue de notre gamme et l’attractivité des services offerts », ajoute Stéphane Chêne, directeur général de Sterenn.

Le nouveau groupe est constitué de la centrale d’achat Centradis (Loiret), d’Agriest (Haute-Saône), de Sterenn (Ille-et-Vilaine). Lorsque l’opération de rachat sera approuvée par l’Autorité de la concurrence, le groupe, qui conserve toutes les entités et les marques, pèsera un chiffre d’affaires consolidé de 163 M€ avec 350 collaborateurs.

Réagir à cet article