Art du JardinLe Grand Palais s'attaque aux Tuileries

Après presque 15 ans d'absence, le salon Art du Jardin revient en s'installant aux mêmes dates que Jardins Jardin. Il se tiendra du 30 mai au 3 juin 2013 sous la verrière du Grand Palais, à Paris, alors que son confrère se déroule aux Tuileries.

Lancé en 1993 par Aude de Thuin sur le modèle du Chelsea Flower Show, l’Art du Jardin se positionnait comme une passerelle entre le monde discret du jardin et des jardiniers, pépiniéristes, paysagistes, artisans et designers, et l’exubérance des domaines de la création (luxe, parfumerie, mode…). Il était soutenu alors par le monde du jardin, notamment Promojardin et Truffaut, qui cherchait un événement grand public. Il revient cette année non pas en extérieur, comme les précédentes éditions (à Saint-Cloud ou Longchamp), mais dans un lieu couvert et quel lieu ! C’est en effet la magnifique verrière du Grand Palais qui servira d’écrin à l’édition 2013. Aux commandes, toujours Aude de Thuin. "Une belle opportunité, que je ne pouvais pas laisser passer, m’a conduite à relever le défi de cet événement hors du commun. Dans son écrin idéal et à l’abri de tout aléa climatique, L’Art du Jardin va révéler une nouvelle fois au public l’exceptionnelle créativité française en matière de jardins ", explique la présidente-fondatrice. La direction artistique du salon a été confiée à David Jeannerot, auteur d’un concept store végétal baptisé « Les Mauvaises Graines »  au pied de la Butte Montmartre.
Le cœur du salon présentera une quarantaine de "tableaux végétaux" réalisés par Thierry Huau, paysagiste, urbaniste et ethnobotaniste reconnu. Ces tableaux de 40 m² environ, composés de plantes exceptionnelles fournies par plus de 50 pépiniéristes de toute l'Europe, évoqueront des thèmes aussi divers que la jungle, le jardin méditerranéen, le jardin impressionniste, la prairie fleurie, le jardin japonais... Autour, une quinzaine de jardins, de 50 à 300 m2, conçus sur le thème du développement durable : Truffaut présentera son potager vintage de 300 m; Jean-Michel Wilmotte nous fera découvrir un jardin végétal nommé le "Jardin Gris" ; Pommery en collaboration avec le charpentier Ghislain André dévoilera une cabane perchée à 13 m de haut ; Animalis, à l'image des maisons de Haute Couture, présentera un défilé de paons ; le créateur-parfumeur Francis Kurkdjian présentera, lui, une installation olfactive ; l'architecte paysagiste Erik Dhont, invité d’honneur de cette première édition,  travaillera autour du thème « La Belgique : terre de jardins secrets ».
Le salon accueillera également des exposants au niveau de clairières disséminées sur l’ensemble de la surface du Grand Palais. Ils seront orchestrés selon les thèmes suivants : la décoration dedans-dehors axée sur les nouvelles tendances de l’esthétique (mobilier outdoor, de l’éclairage, des cuisines d’extérieur…) ; le matériel et les accessoires (outillage, accessoires et matériaux éco-responsables) ; l’Art contemporain (les galeries d’Art exposeront des oeuvres monumentales, et quelques pièces majeures de leurs artistes). Enfin, des ateliers et des conférences animés par des personnalités françaises et internationales de premier plan donneront à réfléchir aux visiteurs sur les mouvements sociologiques, écologiques et urbanistiques liés au jardin.
« Dans la plus grande serre du monde qu’est le Grand Palais, l’Art du Jardin 2013 a pour vocation de donner à voir aux 60 000 visiteurs attendus le meilleur de la conception contemporaine des jardins, de leur intégration grandissante dans la ville, de leur place et leur rôle dans les projets d’urbanisme de demain », conclut Jean- Daniel Compain, directeur général du pôle culture, luxe et loisirs de Reed Expositions.

Plan général

Quant à la coïncidence des dates avec le salon « Jardins, Jardin » qui se tient le même week-end à quelques pas du Grand Palais, dans le Jardin des Tuileries, Aude de Thuin s’en est expliqué à nos confrères du site Stiletto.fr : « Je vais enfin pouvoir répondre à des rumeurs qui comme toutes les rumeurs sont néfastes et souvent fausses. Depuis 10 ans que j'ai vendu l'Art du Jardin, on me demande de le refaire. Et en plaisantant, je dis depuis 10 ans, oui bien sûr mais uniquement si c'est au Grand Palais, car je ne veux plus subir les caprices de la météo […]. Je ne pensais pas qu'un jour je recevrais un appel du président du Grand Palais me disant: c'est possible! Mon cœur n'a fait qu'un tour, mais lorsque les seules dates possibles m'ont été communiquées, le 1er week-end de juin, date de Jardins/Jardin, mon 1er réflexe a été d'appeler les trois organisateurs et de leur annoncer que j'allais dire OK. Évidemment ils n'en ont pas été ravis. » On le serait à moins…
Aude De Thuin a donc opté pour une confrontation directe avec Jardins Jardin qui se déroule du 31 mai au 2 juin aux Tuileries et va fêter ses dix ans. Espérons que le monde du paysage et du jardin sortira grandi de cette bataille parisienne et que les blessés pourront se soigner en s'envoyant des fleurs. Le flair-play devrait rester de mise dans l'univers de l'art du jardin notamment lorsque l'on fête le 400ème  anniversaire de Le Nôtre.

Infos pratiques : La journée du 30 mai est réservée aux professionnels et aux journalistes (sur invitation).
Tarif d’entrée : 18 € pour les adultes, 14 € pour les étudiants, gratuit pour les étudiants des écoles d’horticulture et de paysage (à condition de se préinscrire), les enfants de -12 ans et les personnes ayant un prénom de fleurs.

Pour plus d'informations, visitez le site du salon.

Réagir à cet article