BiocontrôleUn programme pour sauver le buis des parasites

Plante & Cité, en collaboration avec l'Astredhor et l'Inra, lance le programme national de recherche SaveBuxus. Son objectif : étudier des solutions de biocontrôle pour lutter contre la pyrale et contre les maladies du dépérissement du buis.

Lancé par Plante & Cité, en collaboration avec l’Astredhor et l’Inra, le programme national de recherche SaveBuxus, soutenu financièrement par Val’hor, l’Onema et France Agrimer. Son but est d’étudier des solutions de biocontrôle pour lutter contre la pyrale ou Cydalima perspectalis et contre les maladies du dépérissement du buis, provoquées par deux espèces de champignons : Cylindrocladium buxicola, et Volutella buxi.
Ces bio-agresseurs, apparus il y a plus de dix ans, entraînent de graves dégâts, parfois des déclins massifs, sur les plantations dans de nombreux sites patrimoniaux et chez les producteurs. Or, « les mesures de gestion actuelles sont souvent insuffisantes pour lutter durablement et le plus écologiquement possible », estime Plante & Cité qui vise, à travers SaveBuxus, à tester des solutions biologiques encore peu connues.
Des travaux de recherche appliquée et des expérimentations vont être mises en oeuvre dans toute la France par les stations de l’Astredhor ainsi que l’unité expérimentale entomologie et forêt méditerranéenne de l’Inra Paca (équipes d’Avignon et du laboratoire biocontrôle d’Antibes). Le programme bénéficie également du soutien de Koppert France, entreprise spécialisée dans les solutions de biocontrôle applicables en espaces verts, et seul partenaire privé de l’opération.
L’ensemble de ces recherches concernera plusieurs stratégies de lutte : piégeage phéromonal, agents entomopathogènes et parasitoïdes pour la pyrale du buis ; mesures préventives et prophylaxie, résistance variétale et traitements alternatifs pour les maladies du dépérissement. Les premiers résultats sont attendus dès la fin de cette année.

Réagir à cet article