pyrale-logo

Biotop : un réseau collaboratif contre la Pyrale du buis

Avec l’arrivée du printemps, propice au retour de la Pyrale du Buis, Biotop lance sur Facebook un réseau collaboratif pour aider à la détection de ce ravageur.

La société Biotop (*) annonce le lancement d’une plateforme collaborative de signalement des vols de pyrale du Buis. Ce réseau de partage est présent sur la page Facebook de la marque (https://www.facebook.com/biotopag/) pour fédérer une communauté autour de la protection du buis et entend rassembler aussi bien les jardiniers professionnels que amateurs. Biotop va également proposer une application mobile dédiée à ceux qui possèdent des buis afin de communiquer et géolocaliser la présence de pyrale autour de leur jardin. biotop-resau-participatif-facebook-pyrale-buisCe système permettra en outre de lancer des alertes à tous les jardiniers amateurs ou professionnels pour les aider à anticiper l’arrivée des pyrales dans leur région et lutter contre la prolifération de la chenille. Tout cela, dans un contexte où, selon Biotop, les conditions clémentes de ce début d’année ont avantagé avec l’arrivé du printemps le retour de la pyrale du buis, notamment en Isère et dans la Drôme.


(*) Biotop, filiale du groupe coopératif agricole InVivo, est spécialisée dans la protection biologique intégrée, et plus spécifiquement des macro-organismes auxiliaires des cultures. Biotop a notamment mis au point une solution de lutte contre la pyrale : le Trichotop Buxus. Celle-ci se présente sous la forme d’un diffuseur (biodégradable) qui renferme des milliers de micro-guêpes (trichogrammes). Une fois attaché dans le buis, le diffuseur libère progressivement les trichogrammes qui partent à la recherche des œufs de pyrales pour y pondre leurs propres œufs et ainsi empêcher la reproduction des ravageurs.

Laisser un commentaire