Tracteurs communaux spécialisésFrance Vision Paysage importe LM Trac et le tracteur électrique Keestrack B1e

France Vision Paysage importe LM Trac et le tracteur électrique Keestrack B1e
(©Keestrack/Rigitrac)

La nouvelle société France Vision Paysage lancée sur Salonvert par François van der Pols importe la marque LM Trac et le nouveau tracteur 100 % électrique de Keestrack qui vient d'être présenté sur les salons Bauma et Eima en Allemagne et en Italie.

France Vision Paysage est la nouvelle société de Frans van der Pols. Cette dernière importe en France les porte-outils de la marque LM Trac du constructeur finlandais Oy Lai-Mu AB que le groupe Pols avait depuis un an commencé à commercialiser dans plusieurs pays.

Le stand de France Vision Paysage avec des porteurs LM Trac sur le dernier Salonvert. (©Matériel et Paysage)

Ces matériels sont déjà connus des communes et entreprises du paysage des pays nordiques. Ils assurent non seulement des travaux de désherbage mécanique, de nettoyage de la voirie et de déneigement, mais aussi d'autres tâches, comme le broyage d'herbe ou la taille, avec des outils adaptés tels un broyeur Müthing ou des unités de coupe Wessex en montage frontal. L'offre LM Trac, qui décline déjà un porte-outil à motorisation électrique, verra sa gamme se compléter dès l'an prochain par des doubles batteries d'une puissance de 23 kW et, en 2024, par un pack hydrogène permettant de recharger durant la journée les batteries au lithium. France Vision Paysage lance la distribution de cette marque auprès des revendeurs.

Le tracteur Keestrack tout électrique sera présenté en France début 2023 lors d'une tournée. (©Keestrack/Rigitrac)

L'entreprise ajoute également à son catalogue un tout nouveau tracteur 100 % électrique provenant de Keestrack, le B1e, en mesure de délivrer une puissance de 80 kW, dont 35 à 50 kW pour la traction, le reste étant dédié aux prises de force avant et arrière, à l'animation des outils et au relevage, d'une capacité de 1 500 kg. Le PTAC de ce tracteur de 2,3 t avoisine les 4 300 kg. Les batteries de dernière génération sont réparties à l'avant et sur les côtés. Le constructeur annonce une autonomie de 4 à 6 heures et une recharge rapide à 80 % en 2 heures. En attente d'homologations, le tracteur vient d'être montré en avant-première sur le salon allemand de travaux publics Bauma et en Italie à l'Eima. Il est le fruit d'un partenariat entre Keestrack (groupe néerlandais impliqué dans les matériels de TP qui a racheté Goldoni en mars 2021) et le constructeur suisse de tracteurs spéciaux et de pente Rigitrac, lequel travaille sur l'électrification depuis une dizaine d'années.

Le tracteur sous les couleurs de la marque suisse Rigitrac. (©Rigitrac)

Ce tracteur, le premier modèle d'une gamme, sera lancé sous la marque Rigitrac en Suisse, en Autriche, dans le Sud-Tyrol ainsi qu'en Allemagne du Sud, et sous la marque Keestrack dans les autres pays européens et à l'international. Sa fabrication est programmée en Italie, dans l'usine Keestrack Goldoni. En France, la distribution du « Keestrack B1e » est donc accordée à Frans van der Pols à travers sa société France Vision Paysage. Sitôt les démarches d'homologation terminées, le dirigeant le commercialisera pour des applications dans l'agriculture spécialisée et biologique (vignes, vergers, productions sous serre, zones de montagne, fermes photovoltaïques…) ainsi qu'auprès des collectivités et entreprises du paysage. Frans van der Pols estime pouvoir le présenter à de futurs revendeurs et à des clients lors d'un tour de France, début 2023.

François van der Pols (à gauche) sur le dernier Salonvert avec un démonstrateur du groupe Pols. (©Matériel et Paysage)

 

Réagir à cet article

Newsletter

Restez informés en vous inscrivant à notre newsletter

Sur le même sujet

Engins de pente

Ferris lance une débroussailleuse radiocommandée hybride

Travail en pente

Un broyeur de branche GreenMech adapté à tous les dévers

Ateliers motoculture

OsVan a conçu une station de lavage pour robots de tonte

Tous les articles