Vu à SalonvertTimberwolf a développé un broyeur hybride

Timberwolf a développé un broyeur hybride
(©Matériel et Paysage)

Distributeur des broyeurs de branche de fabrication anglaise Timberwolf, la société MGE Green Service a dévoilé cette année à Salonvert une machine inédite avec le modèle TW 280HB Hybrid.

Le modèle TW 280HB Hybrid de Timberwolf se dote d’un moteur thermique classique couplé à un moteur-générateur électrique. Le principe : le broyeur est doté d’un supercondensateur qui contient trois condensateurs. Lorsque le moteur thermique tourne tout seul – si le broyeur n’est pas sollicité ou s’il reçoit du bois de petite section réclamant peu de puissance de travail –, il entraîne en même temps le moteur/générateur électrique auquel il est couplé, ce dernier alimentant le supercondensateur qui stocke ainsi de l’énergie.

Dès que le broyeur est plus fortement sollicité – lorsque la section de bois devient plus importante –, le supercondensateur renvoie de manière instantanée son énergie stockée au générateur électrique qui ajoute ainsi un regain de puissance au blocmoteur. Avec ce fonctionnement, le couple formé par le moteur thermique et le générateur délivre une puissance-crête de 62 ch.

Le broyeur TW 280HB Hybrid, dont le prototype a été présenté sur Salonvert par MGE Green Service, tolère des branches de 21 cm de diamètre et n’a besoin que d’un bloc moteur de 24 ch. (©Matériel et Paysage)

Le bloc thermique n’a pas donc besoin d’être surdimensionné, ce qui allège la maintenance du broyeur et réduit sa consommation en carburant ainsi que ses émissions. Avec son trois-cylindres Kubota turbo diesel développant seulement 24,8 ch (aucun filtre à particules ni additif AdBlue ne sont requis), ce TW 280HB Hybrid possède au final les mêmes performances qu’un modèle TW 280 classique à motorisation essence de 57 ch puisqu’il admet des diamètres de branches de 21 cm et offre un rendement de 7 t/h.

Le chargement du bois s’effectue par deux rouleaux ameneurs hydrauliques. L’unité de coupe, pour sa part, comporte un rotor à deux couteaux réversibles et affûtables. Ce modèle de 1 270 kg monté sur châssis route homologué dispose d’un système No Stress très évolué et de carters étanches (indice de protection IP68) pour tous ses organes électriques. Il bénéficie en outre de points de graissage centralisés, d’une sécurité coupe-batterie et d’une trappe coulissante donnant un accès facile au rotor.

Le boîtier « supercondensateur » du broyeur situé au-dessus de a goulotte d’alimentation. (©Matériel et Paysage)

La machine qui répond aux normes de sécurité en vigueur dispose d’un capteur de position de trémie. Enfin, elle est connectée, ce qui permet, via une application pour smartphone, d’obtenir des informations sur le broyeur. La commercialisation de ce modèle est prévue en 2023.

Réagir à cet article

Newsletter

Restez informés en vous inscrivant à notre newsletter

Sur le même sujet

Engins de pente

Ferris lance une débroussailleuse radiocommandée hybride

Travail en pente

Un broyeur de branche GreenMech adapté à tous les dévers

Ateliers motoculture

OsVan a conçu une station de lavage pour robots de tonte

Tous les articles

Sur le même sujet

MGE Green Service