Prospective / Salon GalabauMammotion : un nouveau venu dans le monde des robots de tonte

Le robot Luba de Mammotion.
Le robot Luba de Mammotion. (©Patrick Glémas)

La nouvelle marque Mammotion est le fruit du travail de Songling Robot Shenzhen, une entreprise chinoise créée en 2015 par des ingénieurs issus de l’industrie des robots. Son objectif est de mettre au point des véhicules autonomes dans tous les secteurs d’activité, dont l’agriculture et le jardin. Deux robots de tonte hors-norme ont été présentés au salon Galabau en septembre dernier.

Le Luba (voir photo ci-dessus) est un robot de tonte qui ressemble à une voiture tout-terrain télécommandée avec sa forme compacte et aplatie. Ses roues dotées de pneus de 160 mm de diamètre et de 85 mm de large intègrent chacune un moteur, ce qui lui permet de gravir des pentes de 75 %. Les roues avant disposent par ailleurs d’une suspension

Ce modèle doté d’un indice IPX6, avec capteur de pluie, possède deux plateaux de coupe équipés de quatre lames de type cutter qui travaillent sur 40 cm de large pour une hauteur de tonte de 25 à 60 mm. Quatre capteurs à ultrasons permettent d’éviter les obstacles. La batterie Li-ion de 10 Ah se recharge en 150 minutes pour une autonomie de travail de 180 minutes.

La tonte se fait en parallèle à raison de 500 m²/h pour une surface maximale de 5 000 m². Le positionnement s’effectue grâce à un système RTK couplé à un GPS, avec une connexion en wi-fi, Bluetooth et GPS. Ce modèle semble seulement proposé pour l'instant aux États-Unis.

 Le robot Yuka de Mammotion avec le ramassage en option. (©Patrick Glémas)

Autre modèle hors-norme, le Yuka (photo ci-dessus) est conçu avec un bac de ramassage en option ! L’entreprise l’a imaginé pour répondre aux besoins des professionnels qui doivent entretenir des parcs. Géré par un système GPS-RTK, il se commande via une application sur smartphone. Quatre radars à ultrasons et une cartographie Lidar l’aident à éviter les obstacles. La tonte est réalisée sur 80 cm de large par deux plateaux dotés de lames de type cutter réglables en hauteur de 25 à 105 mm.

Ce robot de 80 kg, conçu pour entretenir 4 000 m²/h, reçoit quatre roues motrices et deux batteries Li-ion de 48 V/24 Ah offrant une autonomie de trois heures. La machine peut grimper des pentes allant jusqu’à 70 %. Elle dispose d’une clé de sécurité et se dote de l’indice de protection IPX6.

P.G.

Réagir à cet article

Newsletter

Restez informés en vous inscrivant à notre newsletter

Sur le même sujet

Anniversaire de notre magazine

Un numéro spécial pour les 20 ans de Matériel et Paysage

Engins de pente

Ferris lance une débroussailleuse radiocommandée hybride

Véhicules utilitaires / désherbage

La société Karr partenaire d'Oeliatec lance son porte-outil électrique

Tous les articles

Sur le même sujet

Batteries-robotique
Industrie France
Tonte robotisée
Entretien exclusif avec Don Gao Positec