ElectrificationDel Morino : une braquage zéro 100 % électrique

Sur la base de son autoportée à batteries à volant CaRino (en photo), le constructeur italien à créé le modèle ToRino à braquage zéro.
Sur la base de son autoportée à batteries à volant CaRino (en photo), le constructeur italien à créé le modèle ToRino à braquage zéro. (©Del Morino)

Le constructeur italien Del Morino connu pour ses outils trois points et son porteur tout électrique Rino, élargit son offre avec l'autoportée à batteries à braquage zéro ToRino.

Développée à partir de la CaRino, sa tondeuse autoportée compacte à batterie, la nouvelle ToRino de l'Italien Del Morino est alimentée par une batterie Li-ion de 48 V offrant une puissance de 11 kWh. La conduite est assurée par deux leviers très classiques contrôlant la transmission électrique aux roues arrière. L’autonomie de travail est de quatre heures pour un temps de charge de deux à six heures en fonction de la puissance disponible à la prise de courant.

Autoportée à braquage zéro Del Morino ToRino
L'autoportée à braquage zéro ToRino a une autonomie de travail de 4 heures. (©P.G. Matériel et Paysage)

Le plateau de coupe en acier, placé entre les roues, accueille trois lames ventilées. Celles-ci sont entraînées par un moteur unique et une courroie. Cette solution technique limite le nombre de blocs électriques et assure plus de souplesse ainsi qu’un entretien plus aisé. La largeur de coupe est de 1,2 m. Le relevage et le réglage de la hauteur se font à l’aide d’un solide levier à ressort en acier et de crans sur le châssis. Ce choix technique s'avère plus simple et plus fiable qu’un réglage électrique.

Commandes très simples de la machine au poste de conduite. (©P.G. Matériel et Paysage)

La batterie, assemblée par Del Morino dans son usine, se trouve sous le siège du conducteur. L’électronique de gestion, également développée par l’entreprise, est placée juste devant. Les commandes, sous forme de boutons, sont placées sur le côté gauche de la machine. Une clé est nécessaire pour la mise en route, tandis qu'un bouton d’arrêt d’urgence permet de couper l’alimentation en cas de problème. Construite avec de l’acier Domex, la ToRino présente un poids légèrement inférieur à 400 kg. Elle se déplace d'un lieu à l'autre à l'allure de 7 km/h et peut gravir des pentes jusqu’à 15 %. L'absence de nuisance sonore, l'autonomie de travail et la facilité d’entretien qui caractérisent cette machine lui permettront de trouver sa place sur les chantiers au cœur des villes.

Article signé Patrick Glémas, paru dans Matériel et Paysage 169 daté novembre 2021.

Les trois lames sont entraînées par un seul moteur électrique et une courroie. (©P.G. Matériel et Paysage)

 

Réagir à cet article

Newsletter

Restez informés en vous inscrivant à notre newsletter

Sur le même sujet

Globe Technologies Group

Une gamme complète de produits à batterie Cramer en 82 V

Partenariats

Francepower distribue les marques Ambrogio Robot et Dormak

Magazine

A lire dans Moteurs & Réseaux

Tous les articles