Etats-Unis - Robotique Des inventeurs américains lancent des tondeuses autonomes

Les fondateurs de Scythe Robotics. De gauche à droite : Isaac Roberts, Davis Foster et Jack Morrison.
Les fondateurs de Scythe Robotics. De gauche à droite : Isaac Roberts, Davis Foster et Jack Morrison. (©Scythe Robotics)

Le marché américain n'a pas encore pris le virage des robots de tonte traditionnels. Tant pis ! Des startups lancent des tondeuses autonomes sur le marché professionnel d'entretien des espaces verts. En lice : Scythe Robotics, Graze Mowing ou Left Hand Robotics qui vient d'être rachetée par Toro.

Les machines ne ressemblent pas du tout aux robots de tonte des Husqvarna, Honda, Stihl, aux marques du groupe Zucchetti Centro Sistemi, ni aux gros robots Belrobotics et Echo Robotics du groupe Japonais Yamabiko (voir notre dossier spécial robots de tonte paru dans Matériel et Paysage 165 daté mai 2021). De quoi ont-elles l'air ces tondeuses autonomes qui font en ce moment les choux gras de la presse spécialisées outre-Atlantique mais aussi des magazines liés à la robotique (www.therobotreport.com) ou aux investisseurs (Forbes...) ?
- De tondeuses pros à batteries de type à braquage zéro comme Scythe Robotics

Tondeuse autonome Scythe
La tondeuse autonome Scythe C1 ressemble à une tondeuse à braquage zéro à conducteur porté debout. (©Scythe Robotics)

- De véhicules lunaires 100 % batteries adaptés au gazon : Graze Mowing

Engin autonome de tonte Graze Mowing
Le porte-outil de Graze Mowing et le PDG de l'entreprise John Vlay. (©Graze Matt Lucido)

- D'engins à moteurs thermiques taillés à la serpe mais dotés d'intelligence : Left Hand Robotics

Left Hand Robotic
Le "tracteur" autonome RT 1000 de Left Hand Robotics, entreprise rachetée par Toro le 2 mars 2021. (©Left Hand Robotic/Toro)

Intelligence artificielle, caméras embarquées, pilotage sans opérateur, RaaS, attirent les investisseurs

Ces startups nées voici deux à trois ans (2016 pour Left Hand Robotics) lèvent des fonds. Scythe (la faux), créée dans le Colorado par des spécialistes de la robotique, de l'électronique mais aussi de l'aménagement paysager, vient de lever un nouveau financement de 13,8 M$ avec Inspired Capital et la participant de ses premiers investisseurs True Ventures, Zigg Capital et Zenmos. Cette action porte ses capacités à 18,6 M€. L'entreprise va pourvoir commercialiser ses premières tondeuses autonomes à batteries (sans hydraulique ni courroies) auprès des entreprises du paysage dont quelques unes ont été actives dans le développement telles Clean Scapes au Texas et Ward's Lawn Service dans le Colorado. Le concept commercial des inventeurs repose sur le concept et la technologie du RaaS (Robotics as a Service). Le robot est plus évolutif grâce au cloud où il récupère des informations. Pour le client final, il s'agit plus de passer par la location d'un service de tonte robotisé (paiement à l'hectare tondu) qu'à l'achat d'une technologie. Husqvarna travaille aussi sur ce concept du RaaS via les participations ou accords et partenariats que le groupe suédois a développé dans des entreprises comme Mowbot (franchise de robots de tonte), société qui vient d'être reprise par Robin Autopilot USA dont Husqvarna est aussi un equity partner.

Scythe vue éclatée
Vue éclatée de la tondeuse autonome Scythe C1 : tout électrique, les batteries sont à l'arrière. Le constructeur indique une autonomie d'une journée de travail. (©Scythe)

L'entreprise californienne Graze Mowing est soutenue par le fonds d'investissement (venture capital) Wavemaker Partners. La société est dirigée par des spécialistes de la robotique mais aussi expérimentés sur le marché des espaces verts à l'image du PDG John Vlay. La technologie et le potentiel du marché (tonte des espaces verts professionnels et des golfs) attirent des investisseurs privés avec une campagne de crowfunding menée avec StartEngine. Elle a déjà attiré plusieurs milliers d'investisseurs (montant de 6 M$). Ces derniers sont rassurés par l'engagement de clients à l'image de l'entreprise du paysage Mainscape (à la 14è place sur le marché américain) qui a passé une pré-commande de 200 machines pour une valeur de 18 M€. Graze Mowing a également convaincu le golf Sundale Country club et Miranda's Landscape.

Tondeuse Graze Mowing
La tondeuse autonome Graze Mowing en action, tout le capot supérieur est photovotaïque. (©Graze/Matt Lucido)

Left Hand Robotics (Longmont, Colorado) a développé et vendu son engin autonome RT 1000 à moteur thermique Vanguard et transmission hydraulique voici quelques années. L'entreprise a cherché à innover sur le marché de la tonte professionnelle et du déneigement. En 2020, elle a lancé sur le marché "Bolt" un système propriétaire de navigation autonome dont l'originalité est de pouvoir être installé sur les machines traditionnelles pour les transformer en robots autonomes. Left Hand Robotics avait aussi attiré des investisseurs en août 2019 réunissant un montant total de 8,9 M$ en trois tours. En mars dernier, The Toro Company s'est porté acquéreur de l'entreprise dans sa totalité, investissement qui s'insère dans sa stratégie de développement de nouvelles technologies, particulièrement dans le domaine des machines autonomes.

Scythe Robotics
Reconnaissance d'obstacles (objets, végétaux, humains, animaux) avec les caméras embarquées et les capteurs de Scythe Robotics. Le personnel de l'entreprise qui travaille à une autre tâche à proximité reçoit des avertissements sur son smartphone en cas d'obstacles posant problème et peut intervenir. (©Scythe Robotics)

Dans les deux premiers cas (Scythe Robotics et Graze Mowing), les engins autonomes sont entièrement à batteries. Bardés d'électronique, de caméras embarquées, de capteurs, d'intelligence artificielle pour la reconnaissance du terrain et l'utilisation des données, ils utilisent pour gérer leurs mouvements les réseaux satellitaires. Quelle différence entre les deux ? Scythe s'adresse plutôt aux entrepreneurs du paysage, la machine peut également être conduite manuellement. L'utilisateur s'en sert comme d'une tondeuse à braquage zéro à conducteur porté debout pour effectuer toute la reconnaissance du terrain et capter toutes les données (obstacles...). L'engin de Graze Mowing est plutôt destiné aux très grandes surfaces des golfs, terrains de sport. Les arguments sont cependant semblables pour l'ensemble de ces pionniers : augmenter la productivité, utiliser le personnel pour des tâches à plus forte valeur ajoutée, résoudre le problème de pénurie d'opérateurs qui est crucial aux Etats-Unis (le travail de tonte représente 40 % des opérations des entreprises), réduire les nuisances environnementales et la pénibilité.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

ESSAIS

MATCH TONDEUSES A BATTERIE : NOS PROTOCOLES D'ESSAI

ESSAIS

Tondeuses à batterie : LE MATCH