Robots de tonteMTD – Cub Cadet : les XR5 annoncent l'arrivée de plus gros robots

MTD – Cub Cadet : les XR5 annoncent l'arrivée de plus gros robots
(©MTD / Cub-Cadet)

Cub Cadet (groupe MTD) lance cette saison les nouveaux robots XR5 1000 et XR5 2000 (pour des surfaces maximales respectives de 1 000 et 2 000 m²) qui préfigurent une prochaine gamme de robots pour les surfaces plus importantes (jusqu'à 3 000 et 4 000 m²), et qui disposeront de deux plateaux de coupe.

Les nouveaux robots XR5 de Cub Cadet (groupe MTD) sont lancés cette saison. Ces machines ont demandé plus de deux ans de développement, aux États-Unis, et une large étude des besoins auprès de quelque 12 000 consommateurs européens, dont des Français.  Les ingénieurs ont travaillé sur plusieurs points clés : la facilité d’utilisation et d’entretien, la gestion des pentes et des endroits difficiles comme les bordures, et l’étanchéité. Leurs recherches ont permis de générer des brevets, notamment sur les roues et le plateau de coupe.

Les modèles XR5 1000 et 2000 (pour des surfaces maximales respectives de 1 000 et 2 000 m2) se commandent facilement et se programment en quelques impulsions depuis leur écran tactile couleur, ou via un smartphone (appli). Leurs roues motrices dotées de picots leur permettent de sortir des situations difficiles (trous jusqu’à 10 cm, passage dans les feuilles en automne…). Elles facilitent également le contact avec la base où le robot entre en marche arrière en s’imbriquant dans le design mécanique.

Le concept de coupe de ces modèles limite les travaux de finition près des bordures. Les plus gros robots, qui seront déclinés dans les années à venir, auront deux unités de coupe. (©MTD / Cub-Cadet)

Le plateau de coupe déporté autorise l’entretien des bordures et limite l’utilisation d’outils de finition. Le XR5 1000 est commercialisé à un tarif public de 1 499 € TTC, et le XR5 2000 autour de 2 099 €. Cette génération préfigure la nouvelle gamme de robots pour les surfaces plus importantes, jusqu'à 3 000 et 4 000 m2, qui sera lancée l'an prochain avec deux plateaux de coupe au lieu d'un.

En 2023, la marque devrait attaquer le marché des plus grandes surfaces. Elle travaille sur les robots sans fil périmétrique, en test depuis déjà un an. Depuis le rachat de Friendly Robotics (Robomow en 2017), le groupe a entièrement retravaillé cette famille de produits.  Ces investissements se placent dans une stratégie de développement des matériels électriques, comme en témoignent les lancements du mini-rider LR2 ES76 et du tracteur de pelouse XT2 ES 107. Une autoportée à braquage zéro (8 000 m2 d'autonomie), déjà sortie aux États-Unis, complétera l'offre.

Réagir à cet article