Electrification des machinesLa minipelle électrique ECR25 de Volvo arrive sur les chantiers

Le modèle ECR25 Electric est la première minipelle du programme « Électromobilité » de Volvo Construction Equipment.
Le modèle ECR25 Electric est la première minipelle du programme « Électromobilité » de Volvo Construction Equipment. (©Volvo)

Volvo Construction Equipment a pris un tournant industriel en impulsant une stratégie liée à l’électromobilité. L’avant-garde « Electric » est aujourd’hui représentée par la minipelle à rayon court ECR25, qui conserve des fonctions hydrauliques. Ce modèle a été primé à Salonvert dans la catégorie « Développement durable ». Une première machine a été récemment livrée en France au groupe Eiffage Génie Civil.

La fabrication des premiers matériels électriques de Volvo Construction Equipment, la chargeuse L25 Electric et la minipelle ECR25 Electric de 2,7 t, a été lancée depuis plusieurs mois dans les usines du groupe. La première sort des chaînes de production de Konz, en Allemagne, et la seconde de l’usine de Belley, en France. Leur lancement commercial est prioritaire pour les clients français, allemands, hollandais, norvégiens et britanniques. C'est ainsi que la première livraison de la minipelle ECR25 Electric  a été effectuée en décembre au siège d’Eiffage Génie Civil en région parisienne. Le groupe de construction compte utiliser ce type d'équipement dans le cadre des travaux du Grand Paris Express.

Cette minipelle ECR25 à rayon court, d'un poids opérationnel de 2,73 t, est dotée d'un balancier long de 1,35 m. Elle loge dans son habitacle une batterie de 48 V affichant une capacité de 20 kWh et 540 Ah. Celle-ci alimente un moteur électrique à aimants permanents d’une puissance de 18 kW en crête et de 14,7 kW en continu. Plusieurs solutions de charge existent ici avec une durée de 6 heures via le chargeur embarqué sur secteur 220V ou bien de seulement 1 ou 2 heures avec des chargeurs externes Volvo (en option) devant être reliés à une alimentation spécifique de en 380 V/32A.

 

La minipelle ECR25 Electric, fabriquée en France, se situe sur le segment des machines de 2,5 t, l'un des plus porteurs. (©Volvo)

Trois modes, disponibles au tableau de bord, permettent à l’opérateur de préserver l’autonomie de la machine, d’environ 4 heures, selon les applications : standard (2 050 tr/min), éco (1 800 tour/min) et boost (2 400 tour/min). Cet engin urbain est habilité pour intervenir sur des sites protégés, dans des environnements où un niveau sonore réduit est essentiel, avec une amplitude plus grande que ne l’autorise une machine thermique.

Le vérin de déport intérieur, situé à gauche, facilite le travail le long des obstacles. La minipelle conserve la polyvalence de ses homologues à moteur thermique grâce à ses fonctions hydrauliques et aux nombreux outils qu’elle peut connecter en bout de bras. Sa compacité lui permet d’être transportée aussi facilement qu’un engin classique diesel de même gabarit.

Dans la cabine de la chargeuse, les commandes se pilotent à l'aide du joystick. Les différents modes de travail sont actionnés via la molette. (©Volvo)

Ce modèle inaugure donc une nouvelle génération d'équipements :  d’ici à deux ans et demi, Volvo entend proposer une gamme de sept machines comprenant des minipelles électriques de 1,5 à 3 t et des chargeuses sur pneus compactes de 700 à 1 000 L de capacité au godet.

Réagir à cet article